Bio Christian Fournier © 2018

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 Table des matières

Page 96 : Mon travail humanitaire, écolo et solidaire et engagé.


2018 : Le dioxyde de carbone rejeté dans l’atmosphère depuis des décennies ne va pas disparaître par magie. C'est beaucoup trop tard pour y remédier. Les calottes glaciaires fondent déjà, ce qui crée un effet "boule de neige" (excusez le jeu de mots) car la glace blanche renvoie moins les rayons solaires, donc la terre se réchauffe encore plus, donc les pôles continuent de fondre, et ainsi de suite… Puis le pergélisol des régions froides va fondre aussi, libérant une quantité phénoménale de CO2 …..

L’argent est devenu plus important que tout sur notre pauvre terre.

Surpêche, trop d’engrais, trop de pesticides, trop de déchets rejetés n'importe où, les animaux en voie de disparition à cause de la réduction de leur habitat, les élevages en batterie où les animaux souffrent, les guerres aux noms de dieux invisibles et inactifs, l'énorme inégalité des richesses ...

J’ai toujours essayé de vivre en respectant mon environnement et en aidant mon prochain.

Je n’ai pas fait d’enfants, ce qui est le plus grand respect possible pour la planète. Deux humains qui font deux enfants, qui en font deux, qui en font deux, qui en font deux ... c'est une réaction en chaîne exponentielle, qui augmentera beaucoup beaucoup plus vite que toute croissance des ressources de la planète. Je sais, c'est dur à avaler, un sujet tabou. Depuis 1970, la population mondiale et les émissions de CO2 ont doublé. Pour beaucoup de spécialistes, la question démographique est incontournable quand on parle de sauvegarde de la planète.

Je ne "possède" pas d'animaux car j'aime les animaux.

Je n'ai jamais fumé et n'ai donc jamais jeté un seul mégot par terre. En France, entre 18 et 34 ans, près d'une personne sur deux fume. La cigarette est la première cause d'incendie de forêt au monde. Pourtant "fumer tue". La fumée inhalée d’une cigarette contient plus de 4 000 composés chimiques dont plus de 50 sont cancérigènes. Paradox : Les gens qui fument, donc à tendance suicidaire ou inconscients, se sentent-ils concernés par les problèmes de la planète ?

Je ne chasse pas et ne pêche pas.

Je suis conscient que je ne peux pas changer le monde, mais je vis chichement dans un tout petit appart, j'ai mis du double vitrage partout, je n'achète plus rien de non indispensable depuis 10 ans, j'essaye de consommer bio et local, j'utilise ma voiture (vieille de 13 ans, mais pastille verte) le moins possible, j'utilise de moins en moins de plastique, Je n'ai jamais jeté mes déchets ailleurs que dans une poubelle, aucun meuble ou objet de valeur (sauf appareils photo), aucun vêtement neuf depuis 7 ans, etc ....

Mes opignons politiques : Je suis contre tout ce qui tue des gens ou détruit la planète et ses animaux sauvages.

Je n'ai pas de carte de presse, je suis complètement indépendant.

Je prends des photos.

Extrait de : ''Lettre de Fred Vargas 2018 : la troisième révolution. "Il y a du boulot, plus que l'humanité n'en eut jamais. Nettoyer le ciel, laver l'eau, décrasser la terre, abandonner sa voiture, figer le nucléaire, ramasser les ours blancs, éteindre en partant, veiller à la paix, contenir l'avidité, trouver des fraises à côté de chez soi, ne pas sortir la nuit pour les cueillir toutes, en laisser au voisin, relancer la marine à voile, laisser le charbon là où il est, attention, ne nous laissons pas tenter, laissons ce charbon tranquille, récupérer le crottin, pisser dans les champs (pour le phosphore, on n'en a plus, on a tout pris dans les mines)."

 











Le 09 décembre 2018 : Expo "DÉCLARATIONS".

EXPOSITION PHOTO SEBASTIÃO SALGADO AU MUSEE DE L'HOMME à Paris.
CETTE EXPOSITION PRÉSENTE UNE TRENTAINE D'IMAGES EN GRANDS FORMATS DE SEBASTIÃO SALGADO ET S’INTÈGRE DANS LA SAISON "EN DROITS !" QUI COMMÉMORE LES 70 ANS DE LA DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME, SIGNÉE AU PALAIS DE CHAILLOT LE 10 DÉCEMBRE 1948.

Pour cette exposition, les photographies de Sebastião Salgado illustrent certains des articles de la déclaration, tels que le droit à l’asile, à la liberté de pensée, de conscience et de religion, le droit au travail, et d’autres encore. Des articles qui font particulièrement échos aux valeurs humanistes portées par le Musée depuis sa création en 1937 et que le photographe illustre en portant un regard rétrospectif sur son œuvre.
Découvrez ou redécouvrez des photographies prises au cours tout au long de ses 40 ans de carrière dans une vingtaine de pays. 30 photographies réalisées dans 20 pays : Afghanistan, Angola, Algérie, Bosnie, Brésil, Éthiopie, France, Hong Kong, Inde, Indonésie, Italie, Kenya, Mexique, Mozambique, Philippines, Rwanda, Somalie, Soudan et Tanzanie.
Des images comme autant de témoignages émouvants qui incarnent la nécessité de défendre au quotidien les droits énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme, quelle que soit la région du monde concernée, soulignant la portée universelle de ce texte.



















Paris va-t-il brûler ? Will Paris burn?
Le 25 novembre 2018 : Les dégâts après les conflits aux Champs Elysées


Véhicules incendiés

Feux de circulations arrachés
C’est une copie que je poste. Il a tout bien dit M. Cassou :
PETIT MESSAGE À TOUS LES GILETS JAUNES :
Les gars on est tous d’accord on se fait démonter par l’état et on veut que ça change.
Mais pour ça, SVP ne cassez rien.
Ce n’est pas E. Macron qui va payer l’addition avec son PEL, mais nous avec nos impôts ou taxes.
N’explosez pas de radar, couvrez-les tous avec des sacs-poubelles.
Ne piétinez et ne taguez surtout pas nos monuments historiques, respectez plutôt nos anciens et ceux qui ont fait l’histoire de la France.
Ne cassez pas de panneaux, de mobilier urbain.
Ne bloquez, ne ralentissez pas vos semblables, faites les passer gratuitement aux péages.
Ne répercutez pas votre haine sur nos CRS ou forces de police, ils sont taxés comme nous tous et sont là avant tout pour nous protéger.
Quand vous voyez des casseurs à vos côtés, dénoncez-les, démontez-les, passez votre haine sur ces raclures.
Si des personnes ne soutiennent pas vos convictions, essayez de les comprendre au lieu de les forcer à mettre un gilet jaune sur le pare-brise contre leur gré.
Évitez de bloquer les petits commerces et PME qui sont les poumons de notre pays et qui sont peut-être plus fragiles que vous.
Bloquez les préfectures, tous les symboles de l’état, montez des murs à l’entrée des centres des impôts, changez vos votes aux prochaines élections.
Inspirez-vous des bons de ce mouvement et pas des abrutis qui cherchent la casse, la guerre et l’affrontement contre les CRS.
Je suis le premier à être fou contre le fonctionnement de nos politiques, de nos administrations, et de telles aberrations, mais tous ces débordements desservent ce mouvement et donnent une image catastrophique de notre pays.
Aujourd’hui des milliers de personnes se réjouissent de voir quelques dizaines de consanguins renverser et exploser une voiture de luxe ... Où va la France bordel ?
Soyons fiers de ceux qui réussissent, encourageons-les au lieu de les jalouser.
Aidons ceux qui galèrent mais qui veulent s’en sortir, arrêtons de subventionner ceux qui profitent du système et crachent sur la France.
Alors oui il faut une révolution, je suis d’accord et soutiens la source de ce mouvement.
Mais ne vous trompez pas de révolution SVP.
Le 24 novembre 2018 : Les gilets jaunes aux Champs Elysées











Le 21 novembre 2018 : Le parc et la ménagerie du Muséum d'histoire naturelle de Paris se parent de mille feux avec «Espèces en voie d'illumination».

Espèces en voie d’illuminations, c’est à la fois un spectacle visuel et une prise de conscience écologique : à travers son parcours d’animaux illuminés, le Jardin des Plantes nous met devant la réalité de l’extinction de certaines espèces animales.

Au delà de la beauté des œuvres illuminées, le jardin souhaite éclairer la conscience de tous en montrant à quel point il est important de préserver notre faune et notre flore.

Le parcours commence place Valhubert avec des lanternes spectaculaires représentant des créatures disparues il y a 65 millions d’années. Trop vieux, trop abstrait, penserez-vous. Mais plus loin, vous découvrirez des espèces récemment éteintes ou encore menacées par l’homme ! De quoi faire tourner les méninges.















Non, ceci n'est pas un danger, bien au contraire, c'est juste de la vapeur d'eau.
La région parisienne est la championne du monde de la géothermie.
L'eau chaude présente sous nos pieds permet déjà de chauffer un million de personnes en région parisienne (dont moi-même), qui compte 90 % des installations en France. De nouveaux chantiers sont en cours ou à l'étude pour doubler la mise.
Environ un million de personnes de la région parisienne sont chauffées grâce à l'eau chaude présente à plusieurs mètres sous nos pieds, ce qui fait de l'Ile-de-France la championne mondiale de la géothermie ! « Au niveau national, 90 % des installations sont situées en Ile-de-France », confirme Guillaume Perrin, responsable Réseaux de chaleur et géothermie profonde à l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) Ile-de-France. Pourquoi ? Comment ? Voici quelques éléments de réponse.

Le principe. On creuse un puits pour ponctionner l'eau souterraine. On prélève ensuite la chaleur par le biais d'un échangeur thermique avant de rejeter l'eau dans la nappe. Le gaz est utilisé en appoint pour les jours les plus froids.

Grosse nappe et forte densité. Deux facteurs expliquent la position prépondérante de l'Ile-de-France : la présence de la nappe du Dogger, une nappe sédimentaire de plusieurs milliers de kilomètres carrés qui court sous toute la moitié nord de la France (l'eau est à 70 oC et atteint jusqu'à 2 km de profondeur), et une forte densité en surface qui permet de rentabiliser les installations.

1969, année géothermique. Le premier doublet géothermique (deux puits) est créé en 1969 à Melun (Seine-et-Marne). Avec le choc pétrolier de 1974, on recherche des énergies renouvelables et durables. S'en suit un gros boum dans les années 1980. Une quarantaine d'installations sont créées en dix ans. Un élan stoppé par le contrechoc pétrolier de 1992. En 2007-2009, le coût du gaz s'élève et la géothermie repart, encouragée également par le Fonds chaleur, une aide à la géothermie gérée par l'Ademe. Entre 2010 et 2016, douze nouvelles installations sont sorties ou vont sortir de terre.

45 installations. La région compte quarante-cinq installations dont trente-sept ponctionnent la nappe du Dogger. Le Val-de-Marne est le département qui compte le plus de puits avec 16 villes raccordées. « C'est le département où tous les facteurs favorables se rencontrent. Il y a la densité, l'eau est à 70-75 oC et le débit est très bon », reprend Guillaume Perrin. Il est suivi par la Seine-Saint-Denis (7 sites), l'Essonne et la Seine-et-Marne (5 chacun), Paris (4) puis les Yvelines, le Val-d'Oise et les Hauts-de-Seine (3 installations). Cinq installations ponctionnent la nappe de l'Albien, un peu moins profonde : Issy-les-Moulineaux, Le Plessis-Robinson, Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Paris (ZAC Clichy-Batignolles) et le Plateau de Saclay (Essonne).

Un prix stable. « Contrairement, au prix du gaz et du pétrole, on peut maîtriser le coût de la géothermie sur trente ans. C'est une énergie locale et stable », avance Guillaume Perrin. L'Ademe apporte son aide lorsque le prix de la géothermie est 5 % inférieur au prix du gaz. Le coût peut aller jusqu'à - 30 %. C'est le cas à Chevilly-Larue, L'Haÿ-les-Roses et Villejuif dans le Val-de-Marne, le plus grand réseau externe du monde avec 37 000 équivalents logements livrés.

L'avenir. La géothermie a de beaux jours devant elle. Un gros chantier (7 500 équivalents logements) vient de se terminer à Arcueil et Gentilly (Val-de-Marne). Tremblay-en-France et Villepinte (Seine-Saint-Denis) viennent également d'être livrés (chacune a son doublet). Un gros réseau alimentera 1 400 équivalents logements en 2020 à Ivry-sur-Seine (94). Ceux de Bagneux (Hauts-de-Seine) -- 9 000 équivalents logements -- et Rosny (93) entreront en fonction en 2016. Neuilly-sur-Marne (93) va doubler le nombre d'habitants raccordés en 2017. Sans oublier les villes qui réfléchissent à un réseau en duo : Montgeron et Vigneux (Essonne), Avon et Fontainebleau (Seine-et-Marne)... Melun et Vaux-le-Pénil (77) en sont quasiment à la phase travaux. L'objectif est d'arriver à 2 millions de personnes chauffées par la géothermie en 2020.


Frédérique et moi-même faisons partie de la gigantesque fresque/vidéo. Pouvez-vous nous trouver ?

JR x TIME = GUN CONTROL
The Gun Chronicles: A story of America


In association with a special edition of TIME Magazine, artist JR (JR Artist) seeks to facilitate an unbiased and honest conversation about gun control from all sides of the debate through a traveling exhibition, the last stop of which will be at the Dallas Museum of Art. A mural will be presented that combines his portraits of hundreds of individuals, giving a face to the full and complex spectrum of views on guns in America.

ABOUT THE PROJECT
It’s a truly American story: 325 million people, more than 265 million guns, 35,000 deaths a year, and one 227-year-old constitutional right. To move beyond the familiar, TIME partnered with JR, an artist and photographer known for documenting social issues. In three US cities profoundly affected by guns—Dallas, St. Louis, and Washington, DC—we invited people to share their views, describe their experiences, and search for common ground. We met hunters and activists, teachers and police officers, parents and children. JR photographed 245 people to create this mural for TIME’s November 5, 2018, cover.

THE LIVE MURAL
JR and his team have created a live mural of each person featured in the project.

Individuals were filmed in slow motion interacting with someone else in the mural, creating a living artwork that vividly depicts the issue. Each side of the issue is represented by individuals and groups sharing their stories and visual interactions.

On a broader level, the live mural will be projected all around the country and will be made available to the public to use as a tool for gathering communities and creating meaningful dialogue.

Learn more about the event here: time.com/Guns-in-America 



Welcome to Paris, France



Le 3 novembre 2018 : Terra Magnifica au profit de la Fondation GoodPlanet

Culturespaces s’associe à la Fondation GoodPlanet pour présenter TERRA MAGNIFICA, création originale de Yann Arthus-Bertrand pour l’Atelier des Lumières.

l’Atelier des Lumières offre un voyage dans le temps et l’espace avec TERRA MAGNIFICA. Cette nouvelle création a été réalisée à partir de l’incroyable fonds d’images filmées à travers le monde, tirées notamment du film La Terre vue du Ciel, produit en 2004 par Yann Arthus-Bertrand.
« La Terre est Art et le photographe n’en est que le témoin. » Yann Arthus-Bertrand
Depuis le ciel, les continents, les éléments et les constructions humaines offrent un kaléidoscope chamarré de couleurs et de formes géométriques. Le visiteur survole ces paysages qui, vus à travers l’objectif de Yann Arthus-Bertrand, deviennent des compositions artistiques uniques. Les images révèlent les traces de l’Homme sur la Terre visibles dans le paysage. Mais TERRA MAGNIFICA montre surtout l’Homme en tant que formidable bâtisseur. Les monuments représentés, légués par les différentes civilisations, jusqu’aux mégapoles modernes, sont des témoignages de la créativité de l’espèce humaine.



Eco-bag
01 novembre 2018 : sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris, la Ville de Tokyo invite les Parisiens et touristes à découvrir un pavillon furoshiki géant éphémère,
conçu par Tsuyoshi Tane, architecte, fondateur de l’Atelier Tsuyoshi Tane Architects – ATTA.
À l’intérieur, sont dévoilées plusieurs créations de furoshiki ainsi que des projections vidéo présentant l’histoire des différents usages jusqu’à nos jours.
Des démonstrations participatives permettent aux visiteurs de s’initier à l’art de l’emballage.
Technique d’emballage traditionnelle, le furoshiki consiste en un pliage d’un carré de tissu autour d’objets en vue de leur transport.
Utilisé par les Japonais depuis le VIIIe siècle (ère Nara), le furoshiki s’est installé au fil des siècles dans la vie quotidienne des Japonais. Il est considéré comme « le premier eco-bag » du monde.
Cette technique traditionnelle, aux spécificités culturelles, environnementales et esthétiques, trouve à Paris sa meilleure vitrine pour un essor à l’international.


Le 28 octobre 2018 à Bercy.
ANONYMOUS FOR THE VOICELESS IS AN ANIMAL RIGHTS ORGANISATION THAT SPECIALIZES IN STREET ACTIVISM.
OVER 8,493 DEMONSTRATIONS IN 806 CITIES WORLDWIDE.
We would like to thank the following organisations
for the footage used at our events:
Animal Aid, Animal Equality, Animal Liberation Victoria, Animal Recovery Mission, Animal Rights België, Animal Rights Nederland, Aussie Farms, Compassion in World Farming, Cruelty Free International, Farmwatch, L'association Pour l'Égalité Animale, Mercy for Animals, PETA, Surge, Verein Gegen Tierfabriken, VICE News, Viva!
Les anciens bovins sauvages étaient des animaux sociaux. Pour survivre et se reproduire, ils devaient communiquer, coopérer et être compétitifs.
Comme tous les mammifères sociaux, le bétail sauvage a acquis les compétences sociales nécessaires par le jeu. Les chiots, les chatons, les veaux et les enfants adorent jouer parce que l'évolution leur a imposé cette envie. Dans la nature, ils avaient besoin de jouer. Sinon, ils n’apprendraient pas les compétences sociales indispensables à la survie et à la reproduction. Si un chaton ou un veau est né avec une mutation rare qui le rendait indifférent au jeu, il était peu probable qu'ils survivent ou se reproduisent, tout comme ils n'existeraient pas à la base si leurs ancêtres n'avaient pas acquis ces compétences. De même, l'évolution implantée chez les chiots, les chatons, les veaux et les enfants suscite un désir écrasant de nouer des liens avec leur mère. Une mutation fortuite affaiblissant le lien mère-enfant était une condamnation à mort.
Que se passe-t-il quand les agriculteurs prennent un jeune veau, la séparent de sa mère, la placent dans une cage minuscule, la vaccinent contre diverses maladies, lui fournissent de la nourriture et de l'eau, puis, lorsqu'elle est suffisamment âgée, l'inséminent artificiellement avec un taureau sperme? D'un point de vue objectif, ce veau n'a plus besoin de liens maternels ni de camarades de jeu pour survivre et se reproduire. Tous ses besoins sont pris en charge par ses maîtres humains. Mais d'un point de vue subjectif, le veau ressent toujours une forte envie de nouer des liens avec sa mère et de jouer avec d'autres veaux. Si ces envies ne sont pas satisfaites, le veau et sa mère souffrent énormément.

"Sir Walter Raleigh was such a stupid git" John Lennon




Le 03 octobre 2018 : UN OURS FAMÉLIQUE DEVANT LA BOURSE DE PARIS
Un ours polaire famélique grandeur nature échoué sur un iceberg place de la Bourse à Paris. Un symbole du réchauffement climatique utilisé par le FIR, Forum pour l'investissement responsable, pour sensibiliser les particuliers au placement de leur épargne. Car chacun "a le pouvoir d'influer sur le monde en exigeant de son banquier que son argent soit placé de manière responsable".


Le 8 sept 2018 : Marche pour le climat à l'Hôtel Ville de Paris 8 sept 2018



En France et notamment à Paris, où plusieurs dizaines de milliers de personnes -18.5000, selon la police, 50.000 selon les organisateurs- ont défilé, les manifestants ont répondu à un appel à la mobilisation lancé sur les réseaux sociaux par un jeune homme de 27 ans, après la démission du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, qui s'était plaint d'un manque de soutien populaire pour l'environnement. Il a justement appelé à la mobilisation ce samedi.

S’engager pour le #climat et la #biodiversité est la seule modernité. Les citoyens qui se mobilisent partout en France et dans le monde ont le pouvoir d’impulser le changement pour l’avenir de nos enfants. Continuez à faire entendre votre voix! #MarchePourLeClimat #RiseForClimate


Frédérique est au centre, minuscule sur cette immense falaise déserte.
Le 23 juin 2018 : Paris en mode Journée Olympique.


03 juin 2018 : Œuvre végétale éphémère à l'occasion de BiodiversiTerre, Place de la République à Paris.


Frédérique et les coquelicots près de Verneuil sur Avre le 27 mai 2018


Il m'a fallu des années pour trouver des coquelicots dans les champs. Ou sont passés les coquelicots de ma jeunesse ????

27 Mai 2018 : Frédérique Gorsky et Christian Fournier sur la rivière Eure près d'Anet

Une activité peu polluante.

 

2018 : Aux alentours du Keukenhof

Une autre activté peu polluante.

09 Mai 2018 : Char à voile sur la côte d'Opale avec Frédérique Gorsky

Une autre activté peu polluante.
Manif du 05 Mai 2018 Place de la Bastille. 40 000 personnes.

Manif du 1er Mai Place de la Bastille.


11 mars 2018 : Un paon blanc en liberté au Bois de Vincennes.


Le paon blanc n'est pas un paon albinos, l'erreur est souvent faite. Le paon blanc est leucistique, c'est-à-dire qu'il se caractérise par une couleur blanche donnée par un gène récessif, il ne s'agit pas de la maladie génétique de l'albinisme.
Cet animal est très rare et en voie de disparition.

15 mars 2018 : shoot UNICEF / Dan Carter in a large studio in Paris.

Two-time Rugby World Cup winner Dan Carter will swap the rugby ball for the football after announcing he will take part in the Soccer Aid for Unicef match on Sunday 10th June.
One of the finest players of his generation, the 112-cap former All Black legend is the highest ever points scorer in international test match rugby.
Dan Carter, Soccer Aid World XI, said: “It took me all of about one second to say yes when I was asked to play in Soccer Aid for Unicef! I can’t wait to get out onto the Old Trafford pitch and support this fantastic cause. The last time I played in front of a big crowd in England I won the Rugby World Cup, so although the shape of the ball will be different this time I am hoping for similar success on Sunday 10th June!”
Who else is playing?
The full line-up is yet to be released, but big stars have signed up including Mo Farah, Usain Bolt, Robbie Williams, Olly Murs and Gordon Ramsay. Over the coming weeks, the England v Soccer Aid World XI team sheets will see some of football’s biggest legends and celebrities join the line-ups.
Soccer Aid has previously featured A-list stars such as Will Ferrell, Woody Harrelson, Mike Myers and Niall Horan, plus footballing royalty including Maradona, Zinedine Zidane, Luis Figo and Ronaldinho.
When is Soccer Aid? And how do I get a ticket?
Soccer Aid is on June 10, 2018 and will be held at Old Trafford in Manchester.
Tickets are on sale now and are priced between £10 and £50.
They are available at www.manutd.com/socceraid or by calling 0161 444 2018 (calls charged at standard geographical rates)
The match will be screened live on ITV.
What does the money raised from Soccer Aid go towards?
All public donations to Soccer Aid will go towards Unicef's work protecting children in the UK and globally.
An incredible £24 million has already been raised through the event over the last 12 years.


25 février 2018 : Lors d'une randonnée dans la Forêt de Meudon, près de Paris, Frédérique Gorsky, moi-même et un petit groupe de promeneurs, ont remarqué un immense filet de pêche qui traversait entièrement l'étang de Trivaux. Un brochet se débattait au milieu. Cette pêche, du braconnage, du pillage illégal de poissons dans les cours d’eau­, est interdite, car elle met en péril les 38 espèces de poissons, plus des dizaines d'oiseaux et de batraciens, présentes en Ile-de-France. Nous avons hissé le filet jusqu'à la berge, libéré le poisson en coupant les mailles en nylon avec mon couteau suisse, et remis le brochet à l'eau. Il est apparu presque mort pendant les premières minutes, puis a nagé vers le large. Je vais envoyer mes photos à l'ONF (Office National des Forêts) et à l’AAPPMA (Association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique) si cela peut aider.














10 février 2018 : au Parc Montsouris.




10-13 novembre 2017 : Le Salon de la Photo à Paris.

Conférence de Sebastião Salgado.
Depuis 1973, il a été mon héros photographe.
Sebastião Ribeiro Salgado est un photographe brésilien humaniste travaillant principalement en argentique noir et blanc.
En 1973, commence à s’intéresser à la photographie, en autodidacte. Il intègre successivement les agences photographiques Sygma (1974-1975), Gamma (1975-1979) et Magnum (1979-1994).
En 1994, il crée à Paris l'agence de presse photos Amazonas Images avec sa femme Lélia Wanick Salgado.
Salgado choisit lui-même ses projets aux quatre coins du Brésil : il travaille toujours en noir et blanc et observe la vie de ceux qui vivent et qui travaillent dans des conditions difficiles : migrants, mineurs, victimes de la famine… Un de ses reportages les plus renommés, intitulé La Mine d'or de Serra Pelada, porte sur le quotidien dans une mine d’or au Brésil, reportage dans lequel il parvient à décrire les conditions de travail auxquelles les mineurs sont soumis.
Il est nommé représentant spécial de l’UNICEF en 2001.
Dans l'introduction d'Exodes, il écrit : « Plus que jamais, je sens que la race humaine est une. Au-delà des différences de couleur, de langue, de culture et de possibilités, les sentiments et les réactions de chacun sont identiques. Les gens fuient les guerres pour échapper à la mort ; ils émigrent pour améliorer leur sort ; ils se forgent de nouvelles existences dans des pays étrangers : ils s'adaptent aux pires situations… ».
Cependant, depuis le début des années 2000, des journaux (dont le New York Times) et l'écrivain Susan Sontag critiquent les photographies de Salgado. Le photographe est accusé d'utiliser de manière cynique et commerciale la misère humaine, de rendre belles les situations dramatiques qu'il saisit au risque de leur faire perdre leur authenticité. Sontag s'interroge sur « l'inauthenticité du beau » dans l'œuvre de Salgado.
Dans le domaine familial de Bulcão qu'il possède près d'Aimorès au Brésil, avec sa femme Lélia Deluiz Wanick Salgado, il a rendu à la nature et reboisé près de 700 ha de terres épuisées par des années d'exploitation. Ils ont pour cela créé en avril 1998 l'ONG « Instituto Terra », qui a trouvé des financements pour élever et planter près de 4 millions d'arbres. L'institut propose également des programmes de sensibilisation et d'éducation à l'environnement.
En 2014, Wim Wenders et le fils du photographe, Juliano Ribeiro Salgado ont réalisé un documentaire sur le travail de Sebastião Salgado, Le Sel de la Terre (The Salt of the Earth) qui a reçu le prix spécial Un Certain Regard au festival de Cannes 2014.
En 2016, Sebastião Salgado se met au service de la liberté de la presse en offrant à l'association Reporters sans frontières (RSF) une anthologie de ses 100 plus belles photos en noir et blanc. Ainsi, le premier numéro de l'année de l'album de RSF, "100 photos pour la liberté de la presse", contient un portfolio sur l'œuvre de Salgado, avec une préface d'Irina Bokova, la Directrice générale de l'UNESCO.
Encore en 2016, il réalise en noir et blanc une série de portraits de membres de la tribu indigène Ashaninka, dont il tire un calendrier. Il photographie notamment la famille du leader indigène Benki Piyãko.
Salgado est connu pour ses travaux en argentique noir et blanc (notamment avec les pellicules Tri-X et T-Max P3200 de Kodak) en utilisant un appareil moyen format Pentax 645.
Actuellement son processus de travail est un mélange d'argentique et de numérique. Il réalise les prises de vue en numérique avec un appareil Pentax 645D (en). Salgado ne souhaite pas regarder ses photos sur un écran. Les fichiers numériques sont tirés sous forme de planche-contact afin de réaliser le choix des photos à tirer sur papier (editing). Les photos numériques sélectionnées sont ensuite traitées avec le logiciel DXO filmpack qui permet de rajouter du "grain" argentique correspondant aux films Tri-X ou T-Max P3200. Une fois modifiées ces images numériques sont transférées sur un internégatif (pellicule argentique sans grain) qui permet au tireur de réaliser des tirages argentiques sous agrandisseur sur papier baryté argentique.
On peut dire que Salgado a mis au point un processus « hybride » argentique/numérique économiquement plus viable que le « tout argentique ».


11 Octobre 2017 : La 11e édition du Pasteurdon, l’opération annuelle d’appel aux dons de l’Institut Pasteur. 38 médias partenaires sont aux couleurs de l’opération, dont 24 chaînes de télévision et 14 radios. Alexandra Lamy est, pour la 7e année consécutive, la marraine engagée du Pasteurdon, aux côtés des chercheurs. Grande première pour cette 11e édition, Claude Lelouch rejoint l’opération, en réalisant les films de campagne qui seront diffusés sur les chaînes partenaires. Ces films sont destinés à mieux faire connaître les recherches de l’Institut Pasteur et son besoin de financement.

Alexandra Lamy et Claude Lelouch.
Claude Lelouch, né le 30 octobre 1937 à Paris, dans le 9e arrondissement1, est réalisateur, producteur, scénariste et cadreur (il cadre lui-même tous ses films) français. Sa filmographie compte plus de cinquante films dont Un homme et une femme, Le Voyou, L'aventure c'est l'aventure, Les Uns et les Autres, Partir, revenir, Itinéraire d'un enfant gâté, Tout ça... pour ça !, Les Misérables, Roman de gare ou, plus récemment, Ces amours-là.

En 1995, Alexandra Lamy a son premier rôle dans une publicité réalisée par Patrice Leconte. La même année, elle fait une apparition dans La Croisière foll'amour. Elle est devenue célèbre grâce à la série télévisée à succès Un gars, une fille, diffusée sur France 2, qui compte 486 épisodes d'octobre 1999 à juin 2003, et où elle est la partenaire de Jean Dujardin. Elle fait du théâtre en plus de ses rôles pour la télévision et le cinéma. Elle a été nominée aux Molières 2004 dans la catégorie : Révélation théâtrale féminine, pour son rôle dans Théorbe. On a pu l'apercevoir dans Palizzi, elle prête notamment sa voix à Rose McGowan dans Grindhouse. En 2009, elle vient présenter le film Ricky de François Ozon au 59e Festival de Berlin, qui est en compétition pour l'Ours d'or. En 2010, elle apparaît dans la publicité exposant le jeu vidéo Wii Fit Plus.

Marc-Olivier Fogiel est un animateur de télévision et de radio, produisant des émissions de télévision et de radio, né le 5 juillet 1969 à Neuilly-sur-Seine.



21 Septembre 2017 : L'héritière du groupe L'Oréal, Liliane Bettancourt, est décédée ce jeudi à Neuilly-sur-Seine.

Liliane Bettancourt avait 94 ans.
Devenue
la femme la plus riche du monde, selon le magazine Forbes, son nom avait été associé à l'affaire de soupçons d'abus de faiblesse. En 2017, sa fortune était évaluée à près de 40 milliards de dollars (33 milliards d'euros), soit la 14e plus élevée au monde et la première pour une femme. A l'heure actuelle, la famille Bettencourt, via la holding Thétys, détient 33,31% du capital de L'Oréal, devant Nestlé (23,2%). Le géant des cosmétiques emploie 90 000 personnes dans le monde.

Née le 21 octobre 1922 à Paris, Liliane Bettencourt avait été élevée dans la rigueur, chez les Dominicaines. Sa mère, pianiste, était morte quand elle avait cinq ans. Née Liliane Schueller, elle était la fille d'Eugène Schueller, un chimiste, qui avait fondé en 1909 la «Société Française des Teintures Inoffensives pour Cheveux». Le groupe tient son nom des premières formules de teintures baptisées «Auréale». Eugène Schueller met au point les premières lotions capillaires, qui enregistrent un énorme succès dans les salons de coiffure. La jeune Liliane effectue un stage à l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), pour coller des étiquettes sur les flacons.


J'ai photographié Liliane Bettancourt, au fil des années.



30 Août 2017 : MOBILISATION DE ONE VOICE CONTRE LE FRET AÉRIEN DE SINGES DESTINÉS À L’EXPÉRIMENTATION ANIMALE ET LE RÔLE D’AIR FRANCE EN PARTICULIER.


AIR FRANCE est la dernière grande compagnie aérienne à assurer le fret international de singes vivants destinés à l’expérimentation animale. One Voice vous convie à une action organisée pour exiger d’Air France l’arrêt de ce commerce.
En 2016, quelque 8 425 singes ont ainsi été exportés de la seule île Maurice vers les laboratoires d’Europe et d’Amérique du Nord. À l’échelle internationale, ce commerce de vies animales concerne plusieurs dizaines de milliers d’individus selon la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de ore sauvages menacées d’extinction) et les singes macaques à longue queue (Macaca fascicularis) en sont les premières victimes.





22 juillet 2017 : Un cachalot échoué en plein Paris !

Un immense cachalot échoué en bord de Seine. Les scientifiques sont sur place.

Un monstre de plastique plus vrai que nature, posé là dans la nuit pour dénoncer notamment les dérives de la pêche intensive.
L’installation, dont le but est d’alerter le grand public sur le sort des cétacés.




Le 30 juillet 2017 : La brigade fluviale de Paris repêche un homme tombé du Pont Marie


Toute l'invervention, depuis le coup de téléphone 112, a duré moins de 5 minutes. Bravo.




Le 24 juin 2017 : La Marche des Fiertés LGBT de Paris.

Plus d'un demi-million de personnes Place de La Concorde.

Le 5 juin 2017 : Reconstitution historique : la vie d'une jeune contrebassiste à Sarajevo en 1994. Merci à Frédérique, Nathalie, Lucie et David.





Le 01 mai 2017 : Grands rassemblements CGT, FO, FSU et Solidaires anti Front National à Bastille.



Le 30 avril 2017 : Reconstitution historique de la Grande Guerre à Mareil-lès-Meaux.


Le 18 avril 2017 : Marche pour les sciences à Paris

Initiée au niveau mondial en réponse aux multiples positions anti-sciences du nouveau président des Etats-Unis, la Marche pour les Sciences (March for Science) a eu lieu le 22 avril 2017, Jour de la Terre dans plus de 600 villes à travers le monde. En France, les enjeux scientifiques, dont ceux liés au changement climatique, sont largement absents des débats de la campagne présidentielle. En revanche, les discours politiques construits sur des affirmations idéologiques rencontrent un succès inédit. Ceux qui, à l'inverse, se fondent sur des résultats construits par la collecte d'informations et leur analyse rationnelle - scientifiques, magistrats ou journalistes – sont devenus une cible. Le but de cette marche : • Défendre la méthode scientifique face aux opinions et idéologies préconçues • Montrer le soutien citoyen à l'indépendance des recherches publiques • Renforcer le dialogue entre sciences et société et définir ensemble la place des sciences dans la société • Promouvoir la culture scientifique et les sciences participatives • Convaincre les politiques de mieux prendre en compte les résultats scientifiques dans leurs décisions


Le 18 février 2017 : Rassemblement contre la corruption des élus, Place de La République.

Il n'est plus tolérable d'être gouvernés par un corps élu qui a la possibilité de pratiquer l'inverse de ce qu'il défend.
Les députés votent une loi qui protège les corrompus. Les délits occultes ne pourront plus être poursuivis après 12 ans. Quand le passé gêne, oublions le !
A toutes celles et ceux qui ne sont pas convaincu(e)s par les excuses et la communication officielle de François Fillon, comme ça a pu être le cas pour Jérôme Cahuzac avant lui, et potentiellement pour chaque politique en position de détourner des biens publics à des fins personnelles ou de se trouver en situation de conflit d'intérêts, rassemblons-nous et exprimons-nous !
A toutes celles et ceux qui pensent qu'il est maintenant nécessaire d'encadrer strictement la probité des élus, pour que la loi s'applique universellement et n'exempte pas ceux qui sont élus pour l'appliquer, rassemblons-nous et exprimons-nous !
Enfin, à toutes celles et ceux qui pensent qu'une véritable solidarité et cohésion sociale, loin des ségrégations, de toute forme de racisme ou de sexisme, ne peut reposer sur des bases pourries par la corruption, rassemblons-nous et exprimons-nous !
Nous ne serons pas les seuls à nous faire entendre, la Roumanie, entre autres, en montre un sérieux exemple en ce moment.
Ensemble nous sommes créatifs, nous résistons et proposerons massivement des idées correspondant à notre volonté !

Ludovic Torbey, jeune Français militant convaincu de Nuit Debout. Voire la page Facebook "Ozons causer" qu'il anime avec Stephane Lambert et Xavier Cheung : https://www.facebook.com/osonscauser/?fref=ts




21 jan 2017 Women’s March



A Paris, et dans de nombreuses autres villes du monde, la journée du 21 janvier 2017 a été marquée par la Women’s March, comprenez la marche mondiale des femmes.
Au lendemain de la prestation de serment de Donald Trump, les associations féministes et de défense des droits humains organiseront une marche pour les droits des femmes à Washington et partout dans le monde.
Nous sommes toutes mobilisées alors que le nouveau président des États-Unis s’apprête à appliquer l’idéologie violemment sexiste, lesbophobe, homophobe, xénophobe et raciste qu’il a défendue durant toute sa campagne. Il envisage de nommer à la cour suprême William Pryor, un juge qui considère que « l’avortement est la pire abomination de l’histoire du droit ». Son vice-président, Mike Pence, promeut ouvertement des thèses créationnistes. Son principal conseiller, Steve Bannon, publie sur son site des messages racistes et misogynes haineux. Il veut aussi détruire la loi sur la santé dite Obama Care.
Cette politique réactionnaire à l’œuvre aujourd’hui aux États-Unis est la concrétisation d’une dynamique plus large dans le monde, en Europe, en France :
En Europe, des mouvements conservateurs et rétrogrades remettent régulièrement en cause les droits des femmes, en particulier l’avortement (Pologne, Espagne…)
En France, le danger est réel en provenance de plusieurs candidats à la présidentielle, qui instrumentalisent les droits des femmes.
Nous marcherons le 21 janvier pour témoigner notre solidarité avec la Women’s March on Washington, car défendre les droits des femmes aux États-Unis, c’est défendre les droits des femmes en France et dans le monde entier. Nous marcherons contre les incitations à la haine, les attitudes discriminatoires, les messages et actions réactionnaires.




31 octobre 2016 : Expo Coluche à l'Hôtel de Ville.




J'ai visité et photographié les entrepôts des Restos du Cœur en 2014, toujours en pleine activité, 29 ans après. Bravo Coluche.
En tant que SDF en 1993, je sais de quoi je parle (voir page 41, ma ruine).

2016 : La tombe de Coluche à Montrouge. Coluche est mort à 42 ans.

Ne vous plaignez pas de vieillir, tout le monde n'a pas ce privilège.



Le 17 oct 2016 : les pompiers évacuent vers l'hopital un blessé chez lui.
Ils doivent passer par son balcon, car son état oblige un transport horizontal

Bravo les pompiers.


25 septembre 2016 : Journée sans voiture dans le centre de Paris.
Ici les Champs Elysées, juste avant la pluie.





24 septembre 2016 : Sensibilisation pour la viande "éthique". Place de la République.
Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir manger de la viande issue d'animaux bien traités, de leur naissance à l'abattage. Est-ce possible ? Si oui, quels labels garantissent une viande "éthique" ? « Nous payons tous pour que soient fabriqués des animaux qui vont être abattus pour enrichir des industriels et leurs actionnaires »
Les animaux d'élevages industriels vivent dans des conditions épouvantables, bloqués dans des habitacles très petits, où ils ne peuvent même pas se retourner, au sens propre du terme. On leur retire leurs petits sans qu'ils aient même pu le voir, le sentir, le lécher. Les animaux ont une grande sensibilité maternelle et doivent souffrir terriblement.
Le livre "Sapiens : Une brève histoire de l'humanité" par Yuval Noah Harari décrit bien ce problème : Le traitement réservé aux animaux domestiques y est décrit comme l’un des plus grands crimes de l’histoire"


Paris, Saturday, September 24th, 2016: Fight for "ethical meat".
We are more likely to want to eat meat from animals treated well, from birth to slaughter. Is it possible ? If so, which labels guarantee meat "ethical"?
"We all pay so that animals are slaughtered to enrich industrials and their shareholders".
Animals in factory-farms live in appalling conditions, locked in tiny dens, where they can not even turn around, in the proper sense of the term. Their babies are at birth immediately taken away from them, with no chance to see, or smell, or cuddle them. Animals have a great maternal sensitivity and must suffer terribly.
The book "Sapiens, a Brief History of Humankind" by Yuval Noah Harari describe clearly this problem: the treatment of domesticated animals is among the worst crimes in history.



24th September 2016, the Handicap International shoe pyramid is back on Place de la République in Paris. This day is an opportunity to protest against the antipersonal weapons, so let's throw a shoe to show our solidarity to the victims.
The initiative is aimed at raising awareness of the use of explosive weapons in densely populated areas, which puts civilian lives at risk in an unacceptable manner.
Handicap International has been fighting for years against the use of such despicable weapons hitting civilians indiscriminately: landmines, cluster munitions and explosive remnants of war. The use of explosive weapons in populated areas is becoming a standard in contemporary conflicts, a violation of international humanitarian law.
According to Handicap International, "It is time to stop the killing!"


Samedi 24 septembre 2016, la Pyramide de chaussures d'Handicap International fait son retour Place de la République.
Cette journée est l'occasion de protester contre l'utilisation des armes anti-personnel et d'armes explosives dans les zones peuplées, alors tous ensemble, jetons notre paire de chaussures sur la Place de la Bastille et dans toute la France.
Mobilisée depuis 22 ans contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions (BASM), Handicap International invite le Monde à jeter leurs paires de chaussures, le samedi 24 septembre 2016, sur la Place de la République à Paris, mais aussi dans d'autres villes en France.
Ce geste symbolique vise à protester contre ces armes témoigner votre solidarité aux victimes. Aujourd'hui, grâce à cette mobilisation, le nombre de nouvelles victimes chaque année a été divisé par cinq, plus de 4 000 km² de terres ont été déminées et 70 millions de mines stockées par les Etats ont été détruites.
Cependant, la lutte contre ces armes continue. Dans le monde, une personne est tuée ou mutilée toutes les 2 heures par des restes explosifs de guerre.
78% des victimes recensées sont des civils dont 47% d'enfants.



24th September 2016: March against extinction More than 130 cities around the world participated in the 2016 Global March for Elephants and Rhinos.
The mission of Global March for Elephants and Rhinos (GMFER) is to #MarchAgainstExtinction and demand that world leaders take action to STOP the poaching of elephants and rhinos and to END the trade in ivory and rhino horn.
If nothing changes, there will be no more Elephants and Rhinos. In the centre is Adriana Karembeu.
I have photographed Adriana during her involvement for the Red Cross in 2001, 2002 and 2003. 24


Septembre 2016 : Marche contre l'extinction.
Plus de 130 villes du monde ont participé en 2016 à la Marche Mondiale pour les Éléphants et Rhinos.
La mission de La Marche Mondiale pour les Éléphants et Rhinos est (#MarchAgainstExtinction) d'exiger des dirigeants mondiaux de faire stopper le massacre des éléphants et des rhinos par les braconniers et d'arrêter le commerce de l'ivoire et des cornes de rhinos.
Si rien ne change, il n'y aura plus d'éléphants ni de rhinos d'ici 5 ans. Au centre Adriana Kerembeu. J'ai déjà beaucoup photographié Adriana, lors de ses participations à La Croix Rouge dans les années 2001, 2002 et 2003


Au centre Adriana Kerembeu. J'ai déjà beaucoup photographié Adriana, lors de ses participations à La Croix Rouge dans les années 2002, 2003, 2004.

Adriana Karembeu pour la Croix Rouge Française en 2002-2003-2004.





22 août 2016, la suite du 25 juillet 2016 : Une journée de vacances à Versailles pour 2 500 enfants sans vacances grâce au soutien du groupe Emerige.

Audrey Azoulay, Ministre de la Culture, est assise au centre de l'orangerie, bien entourée.

En présence de la Ministre de la Culture Audrey Azoulay.
Sans expérience politique et inconnue du grand public, l'énarque Audrey Azoulay, ancienne conseillère de François Hollande et proche de Julie Gayet, a été nommée ministre de la Culture lors du remaniement du 11 février 2016, en remplacement de Fleur Pellerin. Agée de 43 ans, cette spécialiste du monde du cinéma a passé près de huit ans au Centre national du cinéma (CNC) et a par ailleurs été magistrate à la Cour des comptes.
25 juillet 2016 : Une journée de vacances à Versailles pour 2 500 enfants sans vacances grâce au soutien du groupe Emerige.
Les enfants, agés de 6 à 13 ans, ont arpenté le Château de façon privilégiée. Ils ont découvert les œuvres d’Olafur Eliasson en présence de l’artiste invité cette année par l’Établissement Public.
En arrière-plan : "Your Sense of Unity" dans la Galerie des Glaces.


Originaires de Paris, la plupart de ceux invités ce lundi franchissaient les grilles du palais royal pour la première fois. Pour plonger les enfants dans l’ambiance qui régnait à la cour, des comédiens ont donné vie à Louis XIV et à André Le Nôtre, son jardinier.
De leur côté, des médiateurs culturels ont enrichi la visite d’anecdotes historiques. Les enfants se sont montrés particulièrement incrédules en apprenant que le Roi avait fait fondre ses meubles en argent pour fabriquer les pièces de monnaie destinées à payer les soldats.
« C’est une démarche très originale qui lie à la fois le passé et le présent, le patrimoine et la création contemporaine grâce à l’exposition d’Olafur Eliasson », se félicite Catherine Pegard, présidente du château de Versailles, ravie de l’intérêt des enfants.





2 juillet 2016 : La marche des Fiertés à Paris.


23 mai 2016 : Les 25 ans d'Enfants d'Asie au Jardin du Luxembourg.
Cet fédérateur, simple et convivial, ouvert aux centaines de promeneurs, visiteurs et leurs familles, avait pour objectif de faire connaître nos programmes éducatifs auprès d'un nouveau public pour sensibiliser celui-ci à la cause des enfants défavorisés d'Asie du Sud-Est, et ce à travers des ateliers participatifs autour de la culture sud-asiatique et d'un spectacle de danse traditionnelle khmère (en partenariat avec le Cabaret des Oiseaux).



27 janvier 2016 : Manif à Paris.

Philippe Martinez (centre), patron de la CGT et Baptiste Talbot (droite), secrétaire général de la Fédération CGT des services publics.






Quelques hommages après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris



Le 27 septembre 2015 : journée sans voitures à Paris. A nous les Champs Elysées !
Special carless (no, not careless) in Paris, we owned the Champs Elysées. Merci à Sarah de Toronto pour la photo

Le 20 septembre 2015 : La Patisserie des Rêves

27 juin 2015 : La Marche des Fiertées à Paris





Le grand groupe des représentants du Sidaction 2015. Au centre Line Renaud et Pierre Bergé


11 juin 2015 : L’association « Elus Locaux Contre le Sida », présidée par Jean-Luc ROMERO, fête ces 20 ans
Le sida se soigne aussi par la politique

De gauche à droite Françoise Laborde, Valérie Pecresse, Wendy Bouchard.


Annie Chancel, dite Sheila, est une chanteuse française née à Créteil le 16 août 1945. Elle est issue d’une famille modeste originaire de Salins, près d'Aurillac, dans le Cantal.


4 juin 2015 : Jane Birkin Baptise la Rose Amnesty International, lancée dans le cadre des 80 ans Delbard à "Jardins, Jardin aux Tuileries"


Ce rosier, créé à l’occasion du 80e anniversaire des Pépinières et Roseraies Georges Delbard et en partenariat avec les jardineries Delbard, est plus qu’un outil de communication. Delbard s’engage en effet à reverser 1€ à Amnesty International pour chaque rosier vendu.


20 mars 2015 : Les Pr Thaisa Storchi Bergmann et Dr Carolina Andrade visitent Paris


Pr Thaisa Storchi Bergmann Professeur, Université Fédérale de Rio Grande Do Sul – Porto Alegre, Brésil. Thaisa Storchi Bergmann est récompensée pour son travail sur la compréhension des trous noirs, l’un des phénomènes complexes les plus emblématiques de l’univers : elle a été la première à découvrir que de la matière pouvait s’échapper des trous noirs. Passionnée et entreprenante, Pr. Storchi Bergmann est convaincue que l’éducation est la clé d’un monde meilleur et grâce à son travail, elle espère démontrer que la science est un domaine ludique et passionnant.



8 mars 2015 : Cérémonie du Prix Unesco-L'Oréal Pour les Femmes et la Science à La Sorbonne


Françoise Bettancourt Meyers, Irina Bokova DG de Unesco et Jean-Pierre Meyers, lors de la cérémonie du Prix Unesco-L'Oréal Pour les Femmes et la Science à La Sorbonne en 2015




Michel Cymes, médecin français, chirurgien spécialisé dans l'ORL, connu pour ses activités d'animateur de télévision et de radio, notamment pour l'émission Le Magazine de la santé qu'il présente avec Marina Carrère d'Encausse



Fin 2014, Michel Cymes s’est exprimé au sujet de la politique de Facebook qui bloque l’usage des photos présentant des parties de l’anatomie humaine jugée trop tendancieuses. Pour le médecin qui présente le magazine de la santé sur France 5, c’en est trop. Il ironise : "Aujourd’hui nous allons vous raconter le monde merveilleux selon Facebook, un monde dans lequel il n’y a que de belles choses, que des gens heureux, que des belles images. Sûrement pas ce genre de choses que l’on trouve sur notre site Allô Docteurs où une dame montre ses seins à un docteur probablement très pervers. Alors quand les gentils messieurs de Facebook voient ça ils nous avertissent gentiment en nous rappelant ce qui ne doit pas se faire dans leur monde merveilleux et ils bloquent le compte Facebook d’Allô Docteurs pendant trois jours".



11 février 2015 : Bernadette Chirac au Concert Pièces Jaunes au Carré Belle-Feuille




En 2015, grâce à vous, la Fondation a pu mener plus de 600 projets qui ont amélioré la qualité de vie à l’hôpital, dans toute la France.
Cette année encore, partenaires, mécènes, donateurs, hôpitaux se sont joints à nos côtés pour relever le défi de la collecte malgré un contexte difficile marqué par les attentats qui ont endeuillé la France.
Dans le domaine du développement d’activités, nous avons participé au financement de plus de 300 projets qui permettent de chasser l’ennui et l’isolement que peuvent ressentir les patients.
Toujours très attachés au rapprochement
des familles à l’hôpital, nous avons soutenu 46 projets tels que l’aménagement de chambres permettant la présence des proches auprès des personnes hospitalisées.
Enfin, l’année 2015 a été marquée par le lancement du programme « Transition » qui consiste à apporter une réponse aux besoins des adolescents passant d’un système médical pédiatrique vers une prise en charge en médecine adulte.
C’est grâce à vous que nous menons notre mission qui est de faire de l’hôpital un lieu de vie sans cesse plus accueillant, plus chaleureux et plus humain pour tous depuis 1989.
Bernadette Chirac
Présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France

29 janvier 2015 : Sidaction - Diner de la mode au Pavillion D'Armenonville

Sidaction est une association de lutte contre le VIH/sida, créée en 1994. Elle finance à parts égales des programmes de recherche et des associations d’aide aux malades et de prévention, en France et à l’international. Pierre Bergé présidait l'association.


De gauche à droite : Julie Hantson, Pascal Obispo, Line Renaud, Pierre-Bergé.


Pauline Lefèvre


Virginie Efira


Augustin Trapenard et Alison Wheeler.




Catherine Deneuve.


11 janvier 2015 : Marche républicaine "Charlie" Place de la République, environ 1,8 million de personnes, le plus grand rassemblement de l'histoire de la France
Panoramique de 130 Mo, 20 photos verticales, réalisées avec un objectif de 14mm Nikkor, avec un Nikon D750 de 25 millions de pixels, au bout d'un monopode de 2,5 m de haut.



Bernard Verlhac, dit Tignous, est un caricaturiste et dessinateur de presse français, né le 21 août 1957 à Paris et mort assassiné lors de l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, à Paris.

28 juin 2014 : La Marche des Fiertés, juste avant la pluie.



Cinq femmes scientifiques d’exception issues du monde entier ont reçu le Prix 2014 L’ORÉAL-UNESCO en Sciences de la vie. La cérémonie de remise des prix qui célèbre également 15 jeunes chercheuses en leur octroyant la bourse internationale UNESCO-L'OREAL, a eu lieu le 19 Mars 2014 dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne (Paris). Chaque année, 5 femmes scientifiques émérites, une par continent, sont mises à l’honneur pour la contribution de leurs travaux, la force de leur engagement et leur empreinte dans la société. En donnant de la visibilité à ces chercheuses, le prix constitue un moteur d'encouragement et d'exemple pour les nouvelles générations. Depuis le début du programme, 77 femmes ont reçu le Prix L'Oréal-UNESCO, dont deux d'entre elles, le Prix Nobel par la suite.
J'ai suivi la lauréate
Cecilia Bouzat venue d'Argentine, lors sa visite à Paris avec sa famille, de la cérémonie à la Sorbonne et à l’Ambassade d'Argentine les 17, 19 et 20 mars 2014.


Cecilia Bouzat, member of the National Scientific Research Council; Professor Universitad National Del Sur, Bahia Blanca; Deputy-Director, Institute of Biochemical Research of Bahia Blanca, Argentina

Mrs Irina Bokova, PDG Nations Unies Education et Mr Jean-Paul Agon, CEO L'Oréal





25 février 2014 LE GALA EURORDI à Bruxelles
Ensemble pour vaincre les maladies rares
C’est à l’Hôtel Le Plaza, à Bruxelles, qu’a eu lieu le 25 février la troisième édition du Dîner Gala EURORDIS. Cette organisation non-gouvernementale, créée en 1997, a pour ambition d’améliorer la qualité de vie de toutes les personnes vivant avec une maladie rare en Europe.
L'Organisation européenne pour les maladies rares (EURORDIS) est la voix de 30 millions de personnes touchées à travers toute l’Europe.
Elle promeut des politiques européennes et nationales pour répondre aux besoins de ces malades, qui sont encore les oubliés de la santé. Elle encourage la recherche scientifique et clinique, la découverte de nouveaux traitements et médicaments afin d’améliorer la qualité de vie des patients.
Ce gala a réuni des personnalités internationales et belges du monde scientifique, diplomatique et politique. Le fils de la légendaire actrice et philanthrope Audrey Hepburn, Sean Hepburn Ferrer, était présent en titre de l’Ambassadeur de la Journée Internationale des Maladies Rares.
Le programme de ce dîner comprenait un concert exceptionnel du violoncelliste renommé, Jean Guihen Queyras ainsi qu’un numéro d’acrobatie de Gaël Manipoud.
La remise de prix fut animée par Marlène de Wouters. Solidarité, générosité et engagement furent les maîtres mots de cette soirée, forte en émotion et riche en espoir.
Photos © Christian Fournier www.prisedevue.com

Princesse Anne de Ligne et son époux Le Chevalier Charles de Fabribeckers

M. Bruno Metzger, Antigone, M. Sean Hepburn Ferrer, Ambassadeur de la Journée Internationale des Maladies Rares, M. John Bowis, Président du Comité de Gala.

Eric Emmanuel Schmitt, , dramaturge, nouvelliste, romancier et réalisateur, Marlène de Wouters, Jean-Guihen Queyras.

Le violoncelliste Jean-Guihen Queyras.
La diversité du répertoire abordé par Jean-Guihen Queyras est considérable. Il excelle autant dans les Suites pour violoncelle seul de Bach que dans les concertos pour violoncelle de Haydn, Dvořák ou Ligeti.
Sa curiosité le pousse également à explorer des répertoires musicaux inattendus comme il le fait dans son dernier disque, Thraces, enregistré chez Harmonia Mundi, avec les percussionnistes Bijan et Keyvan Chemirami, et le joueur de lyra Sokratis Sinopoulos.
Également passionné par la musique d’aujourd’hui (il a été violoncelliste soliste de l’Ensemble intercontemporain dirigé par Pierre Boulez), Jean-Guihen Queyras a créé en 2005 The Eyes of the Wind, le concerto pour violoncelle de Philippe Schœller inscrit au programme du concert du 10 mars à l’Auditorium de la Maison de la radio.
Jean-Guihen Queyras est toujours en quête de territoires musicaux à explorer et à faire partager. Nul doute qu’il saura faire rayonner par sa virtuosité la musique de Phillippe Schœller lors de cette soirée qui marquera également les soixante ans du compositeur.
Ariane Herbay et Christian Wasselin.


Professeur Guido Rasi, EMA, Paola Testori-Coggi, Commission Européenne et Professeur Luca Pani, AIFA, Lauréats du Prix de Leadership.

M. Sean Hepburn Ferrer, Ambassadeur de la Journée Internationale des Maladies Rares, fils de Audrey Hepburn.



17 Janvier 2014 : Remise du prix photographique international Lucas Dolega à Majid Saeedi à l'Hôtel de Ville de Paris,
en partenariat avec Nikon, Reporter Sans Frontière, Polka Magazine, l'Atelier Label Image, l'Union des photographes Professionnels, FreeLens et Zanzibar,
en présence de Pierre Schapira, adjoint au maire de Paris, Reza Deghati photographe iranien humanitaire internationalement reconnu.


Reza Deghati

23 juin 2013 : Les agriculteurs aux Tuileries

Les 22 et 23 juin 2013, les ministres de l’Agriculture des vingt pays les plus puissants du monde se réuniront à Paris. Leur objectif : adopter un plan d’action pour prévenir de nouvelles crises alimentaires. Malheureusement, les solutions envisagées par le G20 ne sont pas à la hauteur de l’enjeu car elles ne permettront pas de soutenir de manière effective l’agriculture paysanne et familiale, seule à même de nourrir le milliard de personnes qui souffrent aujourd’hui de la faim.
C’est pourquoi Artisans du Monde, Attac, la Confédération paysanne et Peuples Solidaires/ActionAid appellent à un rassemblement pour dire au G20 : « Ne jouez pas avec notre nourriture ! ».




28 mars 2013 : Unesco-L'Oréal Women in Science avec Christian De Duve, prix Nobel de médecine, à La Sorbonne




24 mars 2013 : Pink Bra Bazaar, mobilisation contre le cancer du sein au Trocadéro

Strip-tease géant au Trocadéro contre le cancer du sein !
NOUVEAU « PINK BRA SPRING » SUR L’ESPLANADE DU TROCADÉRO DIMANCHE 24 MARS À 15H POUR SON RENDEZ-VOUS ANNUEL DE MOBILISATION CONTRE LE CANCER DU SEIN.
Nous allons chanter avec la Mélodie du Bonheur, (une joyeuse chorale à l’énergie contagieuse sous la houlette du pétillant ténor Marco Avallone). Nous allons finir par un grand Flash Mob sur le thème de l’Effeuillage sous la direction de Julia Palombe (artiste burlesque et chorégraphe) et ses danseuses. Elles vont nous entraîner dans un étonnant et décomplexé PINK BRA STRIPTEASE, qui s’achèvera par un gigantesque LANCER DE SOUTIENS-GORGE.






27 et 13 janvier 2013 : Les manifs pour et contre le mariage pour tous


Voir le zoom sur cette photo ***** view the zoom of this picture







14 janvier 2013 : "Paris Hepatitis Conference" Palais des Congrès



5 août 2012 : Le parc du Marquenterre




02 juillet 2012 : Papillons au Parc André Citroen. En 15 ans la population française des papillons a été divisée par deux et de nombreuses espèces sont désormais en voie de disparition. Pourtant le papillon assure la pollinisation et participe à la production de fruits et légumes.






30 juin 2012 : La Marche Des Fiertés





25 mai 2011 : trombinoscope Pôle Emploi



25 juin 2011 : Gay Pride Marche des Fiertés







Grégory Cuilleron lors de la conférence de presse Agefiph le 10 mars 2011 à l'Hôtel Westin.
Originaire de Lyon, Grégory Cuilleron représente la région Est lors du concours national Un dîner presque parfait : le combat des régions sur M6 en 2009. Grand vainqueur de cette première édition, brillant candidat dans Top chef où il affrontera par la suite onze professionnels de la cuisine, il a su marquer le public par sa gentillesse, sa simplicité et ses talents culinaires. Âgé de 33 ans, il a depuis quitté ses fonctions d’attaché de presse pour se consacrer à la cuisine. En 2011, Grégory a ouvert avec des amis « Épicerie & Compagnie » à Sainte Foy lès Lyon. Il s’est ensuite associé en 2012 à la reprise du café-restaurant Fenet dans la même commune, une enseigne familiale qui propose une cuisine de bistrot pleine d’authenticité. Deux belles aventures enrichissantes dont Grégory se retire aujourd’hui pour se tourner vers de projets plus personnels. Handicapé d’un bras de naissance, Grégory Cuilleron s’investit également pour le soutien des personnes en situation de handicap dans le milieu professionnel. Il est depuis 2011 l’ambassadeur de l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) succédant ainsi à Jamel Debbouze. On retrouve aussi régulièrement Grégory sur le petit écran. Passionné de sport, il a présenté les JO Paralympiques 2012 pour la chaîne TV5 Monde. Il anime actuellement l’émission Cauchemars en Cuisine diffusée sur W9. Dans et autour de la cuisine, Grégory est un passionné qui n’a pas fini de nous surprendre !




22 mai 2010 : Nature Capitale : verdure aux Champs Elysées
Voir le reportage View the reportage



Une « œuvre végétale monumentale », c’est ainsi que se présente l’installation Nature Capitale, que le créateur d’«art de rue» Gad Weil lance dimanche et lundi sur les Champs-Elysées, à Paris. Organisée avec le concours du syndicat Jeunes agriculteurs (JA) et de France Bois Forêt, l’opération profite de l’année de la biodiversité (dont c’est ce samedi la journée mondiale) pour végétaliser l’avenue, vingt ans après la «Grande Moisson». Sur 1,2 km, de l’Etoile au rond-point, les Champs-Elysées seront recouverts d’un plateau végétal, composé de milliers de parcelles de terre, accueillant 150 essences agricoles et arboricoles. Plus de deux millions de personnes sont attendues lors de cet événement. Qui est aussi une occasion pour les JA de lancer un « message positif » autour d’un monde agricole en crise. «Nous sommes à un tournant historique pour l’agriculture française, celle-ci doit être un lieu de partage, de réflexion et de convivialité, écrit leur président, William Villeneuve. Nature Capitale, c’est la rencontre "grandeur nature" des paysans et des citadins.»





21 mars 2010 : Le Centre International des Bulbes à Fleurs offre des tulipes au jardin d'acclimatation
Voir le reportage
view the reportage






9 mars 2010 : portait de Claude Allègre dans son bureau pour le magazine Décisions Durables


Claude Allègre, né le 31 mars 1937 à Paris, est un géochimiste et un homme politique français. Ses travaux scientifiques et sa carrière de chercheur ont notamment été récompensés par le prix Crafoord en 1986 et la médaille d'or du CNRS en 1994. Il est membre de l'Académie des sciences. Il a été ministre de l'Éducation nationale, de la Recherche et de la Technologie dans le gouvernement Lionel Jospin de 1997 à 2000.
En parallèle de sa carrière scientifique, Claude Allègre a publié de nombreux ouvrages de vulgarisation scientifique et pris des positions publiques sur les thèmes de l'université française et de la recherche. Connu pour son franc-parler, il a suscité de fortes controverses, en particulier par ses prises de position sur l'origine et l'évolution du réchauffement climatique et précédemment par son opposition au désamiantage du campus de Jussieu.



11 dec 2010 : un trombinoscope pour Pole Emploi


4 septembre 2010 : Guédelon

Guédelon ou le château de Guédelon est un chantier médiéval de construction historique d'un château fort, débuté en 1997, selon les techniques et les matériaux utilisés au Moyen Âge

 


17 avril 2009 : catalogue des peluches WWF

4 et 5 mars 2009 : L'Oréal-Unesco Women in Science, voir le reportage complet




11 décembre 2009 : à l'occasion de la sortie du livre de Alain Veyrat "Pourquoi moi, docteur"

Première parution de la collection Partages de Vies, aux éditions Potentiel d'action, ce livre écrit par Alain Veyrat, « Pourquoi moi Docteur ? » est un cri de révolte et une magnifique ode à la vie. En effet, l'auteur nous livre à travers ses mots une formidable énergie qui lui a été vitale pour remonter la pente, envers et contre un pronostic sévère de cancer niveau 4. Savoyard de 55 ans, Alain Veyrat, muré dans le silence au début de sa chimiothérapie, entame une ascension vers la vie dès qu'il découvre qu'il n'est pas SEUL dans cette « aventure ». De la première à la dernière ligne, chacun de nous se sent pris et totalement concerné par l'ensemble de ces écrits empli d'espoir et de vie. Récit à fleur de peau où se mêlent souffrance, humour et insatiable appétit de vivre, ce témoignage rare est aussi l'aboutissement d'un formidable projet ; projet personnel d'un auteur qui écrit son premier livre, avec quel talent et vivacité... mais aussi projet de retour dans le monde économique et professionnel puisqu'Alain voit son ouvrage édité. Biographie de l'auteur : omment Alain Veyrat, ce savoyard de 55 ans, barreur, cycliste, baroudeur, incorrigible optimiste, parfois trop volubile, se mure dès le début de la chimio dans la peau du mec qui doit se battre, et qui devient totalement incapable de communiquer avec les vivants. Citation : « Ma motivation profonde était d'envoyer un témoignage aux personnes qui sont dans le dur, peut-être trop seules dans leur coin, pour essayer de leur donner un coup de main, ou qui sait un coup de pied au cul ! ».

5 décembre 2009 : ma photo de Serge Papin en couv du magazine Décisions Durables



Serge Papin, né le 1er août 1955 à Saint-Gilles-Croix-de-Vie en Vendée, est un chef d'entreprise français. Il est depuis 2005 le PDG du groupement coopératif Système U (Les magasins U : Super U, Hyper U, Utile, U express).





4 et 5 mars 2009 : L'Oréal-Unesco Women in Science, voir le reportage complet
Christian Deduve, prix-Nobel de médecine, en 2009, lors de la remise de prix de "Women in Science" organisée par L'oréal et l'UNESCO

Christian René Marie Joseph, vicomte de Duve, né le 2 octobre 1917 à Thames-Ditton en Angleterre et mort le 4 mai 2013 à Nethen en Belgique, est un docteur en médecine et biochimiste belge qui reçut le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1974. La vie de Christian de Duve, son travail, sa passion ont fait l’objet d’un documentaire réalisé en 2012 par Aurélie Wijnants.


Du 18 au 20 décembre 2008 : Campagne SAM dans Paris (Jussieu, Dauphine, Abesse, Saint Lazare, Montparnasse) : "Celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas"



2008 : Sita invente une poubelle high-tech qui compresse les déchets

Selon un sondage publié ce mois-ci et réalisé pour le groupe par la Sofres, seule la notion de tri est, pour l'heure, familière à la majorité des Français (69 %), qui se disent mal informés sur l'incinération (58 %) et sur les centres de stockage (63 %). Pour les inciter à ne pas baisser les bras et à faire chaque jour le geste citoyen qui consiste à se plier au tri sélectif, les chercheurs de Sita ne manquent pas d'imagination. Leur dernière invention vient d'être doublement récompensée au concours Lépine 2006, par le prix de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) et par le prix de la ville de Paris. Il s'agit d'une poubelle high-tech, baptisée Cyclabelle et testée depuis quatre mois, dont le design s'intègrera parfaitement dans l'univers électroménager, qui est capable de compresser 4 fois le volume des déchets grâce à un système intégré d'aspiration de l'air. Résultat : un sac classique de 40 litres engloutira 160 litres d'emballages recyclables vides ! Une technologie que Sita a aussi adapté aux besoins hospitaliers avec Médibelle, un appareil qui réduit le volume des déchets d'activités de soins à risque infectieux (Dasri) de 30 % à 40 %, que la société a dévoilé la semaine dernière au salon Hôpital Expo 2006.
Mais le constat qui ressort de ce sondage évaluant la perception de l'opinion publique vis-à-vis des déchets et des filières de traitement dépasse le stade de la méconnaissance. « Malgré toutes les campagnes d'information menées jusqu'à présent, il subsiste dans le grand public une crainte par rapport aux déchets, commente Patrice Dauvin. Une fois que les déchets sont sortis de leur domicile, les gens considèrent que ce n'est plus leur problème et n'ont aucune idée de ce qu'ils deviennent. D'une certaine manière, ça les dérange de les voir réapparaître. "
Idées reçues
Pourtant, les déchets se « réincarnent » de plus en plus, parfois sous des formes ou des utilisations étonnantes. Si le recyclage du papier, du carton ou du verre, qui redeviennent presque eux-mêmes, est entré dans les moeurs, la transformation de bouteilles plastiques en film d'emballage alimentaire ou en textiles polaires est moins connue. Pour bousculer les idées reçues, « il nous fallait trouver un autre angle de communication qu'une campagne d'information classique, plus pédagogique et ludique, qui implique davantage le grand public et mette en transparence un sujet encore perçu comme un peu honteux », souligne Patrice Dauvin.
Pour la première fois, dans le cadre de la Semaine du développement durable qui s'ouvre le lundi 29 mai, Sita, filiale de Suez Environnement, invite le grand public à venir découvrir « La fabuleuse aventure des déchets », en participant à un programme pédagogique et ludique. Quatre temps forts marqueront cet événement : des journées portes ouvertes organisées dans 70 sites de traitement et de valorisation du groupe, un site Internet retraçant la vie des déchets au sortir de la poubelle avec un guide amusant, la mascotte « Sitami », un jeu concours avec des prix insolites, comme une balade en camion-benne ! Le premier prix est tout aussi original : « La femme oiseau », une oeuvre d'art d'une valeur de 10.000 euros réalisée par le sculpteur Michel Audiard à partir d'étain et de bronze récupérés sur les centres de tri de Sita. Le clou du spectacle vaut aussi le déplacement : un concert dans une déchetterie à Aulnay-sous-Bois ! « On aurait bien voulu l'organiser sur un site d'incinération, ce sera peut-être pour la prochaine fois », s'amuse Patrice Dauvin, président-directeur général de Sita. « Le but est de désacraliser le sujet ", affirme-t-il.
CHANTAL HOUZELLE




17 novembre 2008 : Soirée Agefiph au Bataclan.


L’Agefiph a pour missions l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées dans les entreprises privées.

1. NOTRE HISTOIRE
L’insertion des personnes handicapées dans le monde du travail n’est pas une idée neuve en France. Dès les années 1920, deux lois imposent aux employeurs le recrutement des mutilés de guerre. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, une nouvelle loi organise pour la première fois le recrutement de quotas de travailleurs handicapés pour les entreprises de plus de 10 salariés. Mais sans obligation de résultats. En 1975, une nouvelle loi d’orientation instaure une garantie de ressources pour les personnes handicapées et réaffirme le principe d’obligation d’emploi.

LA "RÉVOLUTION" DE 1987
Tout change avec la loi du 10 juillet 1987, qui oblige toutes les entreprises privées et publiques de 20 salariés et plus à employer 6% au moins de personnes handicapées. Surtout, cette loi prévoit le versement d’une contribution pour les entreprises privées qui ne respectent pas ce quota. C’est de cette loi que naît l’Agefiph, l’association chargée de gérer ce fonds de développement pour l’insertion professionnelles des personnes handicapées.

LA "LOI HANDICAP" DE 2005
La loi du 10 juillet 1987 est complétée par celle du 11 février 2005, portant sur "l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées". Cette "loi handicap" instaure notamment un principe de "compensation" qui permet aux travailleurs handicapés d’être sur un pied d’égalité sur le marché du travail, de même qu’une fois en poste. La compensation passe aussi bien par des adaptations techniques du poste (amélioration des accès, changements de machine ou d’outillage...), que par la formation, l’accompagnement ou encore l’aménagement des horaires. La loi renforce également l’obligation d’emploi pour les entreprises de plus de 20 salariés et augmente le montant de la contribution annuelle à l’Agefiph en cas de non-respect du quota de 6% de travailleurs handicapés. Elle étend au secteur public le principe de contribution et créé le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP).

2011 ET 2013, DE NOUVELLES RESPONSABILITÉS
Avec la loi de finance de 2011, L’Etat transfère à l’Agefiph des compétences d’administration publiques :
• l’instruction des demandes faites par les entreprises pour bénéficier de la reconnaissance de la lourdeur du handicap (RLH),
• le financement et la mise en œuvre des parcours de formation professionnelle qualifiante et certifiante des demandeurs d’emploi handicapés,
• le versement de la prime de reclassement aux sortants de Centre de rééducation professionnelle (CRP).

A compter du 1er  janvier 2013 l’Agefiph assure la gestion et le contrôle de la déclaration annuelle obligatoire d'emplois des travailleurs handicapés (DOETH) faite par les entreprises.
Retour haut de page
2. NOS ENGAGEMENTS
L'Agefiph s’engage sur la transparence de ses activités, la fiabilité et la qualité de son service.

Depuis plus de vingt-cinq ans, l’Agefiph construit son action autour d’engagements forts pour délivrer la version la plus juste, la plus efficace de son mot d’ordre : "ouvrir l’emploi aux personnes handicapées".

• Ouvrir l’emploi aux personnes handicapées, c’est d’abord gérer dans la plus grande rigueur  et dans la transparence  les fonds qui nous sont confiés. Avec une garantie : l’Agefiph agit sous le contrôle de la Cour des Comptes, de l’Inspection générale des finances et de l’Inspection Générale des Affaires Sociales.

• Ouvrir l’emploi aux personnes handicapées, c’est ensuite délivrer un service efficace. Faire preuve d’innovation.

• Ouvrir l’emploi aux personnes handicapées, c’est enfin assurer une équité de traitement  à toutes les personnes et les entreprises qui sollicitent notre accompagnement. C’est garantir sur l’ensemble du territoire la même qualité de service et des critères d’attribution des aides rationnels et objectifs.
3. NOS MISSIONS
Nos différentes missions consistent à :
GÉRER LES CONTRIBUTIONS DES ENTREPRISES
Les entreprises soumises à l'obligation d'emploi sont tenues de déclarer chaque année les actions engagées en faveur de l'emploi des personnes handicapées : recrutement de salariés handicapés, sous-traitance auprès d'établissements des secteurs protégé et adapté, accueil de demandeurs d'emploi handicapés en formation... En deçà des 6%, elles versent une contribution à l’Agefiph dont le montant varie en fonction de leur taille et du résultat de leurs actions.

A compter de 2013, l’Etat a transféré à l’Agefiph les compétences en matière de gestion et de contrôle de la déclaration annuelle obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés (DOETH).

DÉVELOPPER DES COOPÉRATIONS
L’Agefiph assure une mission de développement visant à amplifier les politiques publiques de l’emploi en faveur des personnes handicapées. Nous coopérons avec des acteurs en charge de l’emploi (Pôle emploi), de la formation professionnelle (Conseils Régionaux) et de la compensation du handicap (CNSA). Ces coopérations sont formalisées dans des conventions nationales, régionales ou locales.

FINANCER DES PROJETS
L’Agefiph finance, grâce aux fonds collectés auprès des entreprises, des actions visant à favoriser l'insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi de personnes handicapées dans les entreprises privées et en milieu ordinaire de travail. En complément des aides et dispositifs de droit commun, nous proposons une offre d’interventions composée de services, de prestations et d’aides destinés aux personnes handicapées et aux entreprises.

A compter de 2011, l’Agefiph exerce, par délégation et pour le compte de l’Etat, des compétences d’administration publiques :
• La gestion du dispositif de reconnaissance de la lourdeur du handicap (RLH).
• Le financement et la mise en œuvre des parcours de formation professionnelle qualifiante et certifiante des demandeurs d’emploi handicapés.




06 mars 2008 : Cérémonie de remise des prix "Pour les femmes et la Sciences 2008" organisée par l'Oréal et l'Unesco.

Koichiro Matsuura, PDG Unesco

Christine Ockrent

Ana Belen Elgoyhen et Lindsay Owen-Jones, PDG L'Oreal

Pr. Christian de Duve, prix Nobel de médecine.




1er février 2008 : Interview TF1 "Sans Aucun Doute" dans mon studio. J'arbitre un conflit mannequin potentiel et agence louche.
Le documentaire TF1.





Dénonciation d'une arnaque par un pseudo directeur de casting : le photographe professionnel Christian Fournier donne son avis. Sujet par Nada MADI Journaliste TF1 - Sans Aucun Doute.

Le zapping annuel de Canal Plus qui en a résulté.


Le zapping annuel de Canal Plus qui en a résulté.




Le 8 mai 2008 :

Monsieur Fournier, nous vous invitons le mardi 06 mai 2008, de 12h30 à 13h, sur le parvis de la Grande Arche de la Défense pour participer à une extraordinaire métamorphose.

Jeunes et personnes âgées, employés, fonctionnaires ou commerçants, tous, un carton à la main et une casquette de couleur se placeront côte à côte sur une surface grande comme la moitié de l’arche pour former un papillon géant, logo de l’association Tribu Cancer.

Des photographes et vidéastes seront postés sur les toits des quatre temps et de la tour EDF culminant à 167 m pour immortaliser ce moment exceptionnel.

Pourquoi ce défi ? Tribu Cancer inaugure officiellement son service « Mail de Nuit », unique en France qui assure chaque nuit, toutes les nuits, de 21H à minuit, un soutien psychologique et une écoute par Mail pour les personnes atteintes d’un cancer et leurs proches.
Ce service a besoin de s’étendre de minuit jusqu’à 9H du matin pour répondre à une demande grandissante de soutien la nuit.

Une minute ou un article dans votre média pourrait avoir de durables conséquences, nous espérons que vous accepterez de contribuer avec nous à briser encore un peu plus « Le Tabou du cancer » en accordant à notre événement la plus large audience possible.

« C’est quand la chenille croit que tout est fini qu'’elle se transforme en un magnifique papillon »
Nathalie Laporte, Fondatrice de l’association

Service communication de Tribu Cancer
Eric Fournier
Tél. 06 79 83 27 33
eric.fournier@tribucancer.org
www.tribucancer.org


Le masque est obligatoire à cause des émanations toxiques de l'air conditionné.

Le 16 avril 2007 : Packshots pour Antoine et Assossiès
.
Ma contribution contre la surpopulation


Le 5  septembre 2007 : Conférence de presse pour Toyota, au showroom de Toyota,  79 av des Champs Elysées 75008.

Masatami Takimoto PDG Toyota et Pierre Gadonneix, Président Directeur Général d’EDF montrent la voiture Hybride.
 
Le 18 novembre 2007 : Une marche de soutien pour Ingrid Betancourt a rassemblé 150 personnes au Trocadéro.


Jean-Paul Huchon.

Ingrid Betancourt, l'otage franco-colombienne Ingrid Betancourt, à deux jours de la visite du président vénézuélien Hugo Chavez.
La famille au complet de l'ex-candidate écologiste à la présidentielle colombienne, enlevée en février 2002 par la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaire de Colombie (Farc) est venue sur scène au Zénith remercier le public où figuraient les ambassadeurs de Colombie et du Venezuela.

"A travers Ingrid Betancourt, on se bat pour toutes les femmes qui luttent dans le monde pour la justice et la liberté", a dit Renaud, peu avant le début du concert, citant notamment la prix nobel de la Paix Aung San Suu Kyi en Birmanie.
"L'appui de la France et du Venezuela nous a ouvert une porte énorme vers l'espoir", a dit la mère d'Ingrid Betancourt, Yolanda Pulecio, la voix tremblante d'émotion.

Il faut que le monde sache qu'il y a une quantité de gens pour un accord humanitaire" entre les Farc et le gouvernement colombien, a ajouté Mme Pulecio venue spécialement de Bogota comme le mari d'Ingrid Betancourt, Juan Carlos Lecompte, aux côtés des enfants de l'otage, Mélanie et Lorenzo Delloye et de leur père.
"Nous tenons à remercier tous ceux qui ont organisé ce concert en seulement 12 jours car c'était une demande de Piedad Cordoba", la médiatrice colombienne attendue lundi matin à Paris, avec 24 heures de retard, dans l'attente d'éventuelles preuves de vie des otages, a expliqué Astrid Betancourt, la sœur de l'otage.

Marche du Trocadéro au mur de la paix

Un peu plus tôt, une marche de soutien a eu lieu au Trocadéro à Paris. Cette manifestation était organisée par les comités de soutien à Ingrid Betancourt deux jours avant la venue en France du président vénézuélien Hugo Chavez, qui négocie avec le gouvernement colombien et la guérilla des Farc (marxiste) en Colombie. Celui-ci a déclaré depuis Ryad être sûr que l'otage soit en vie.
La marche a réuni environ 150 personnes, dont des personnalités parisiennes, des membres de la famille d'Ingrid Betancourt, ainsi que des artistes et des élus. L'écrivain Marek Halter, le président socialiste de la région Ile-de-France Jean-Paul Huchon, Anne Hidalgo, adjointe au maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, participaient notamment à la marche, aux côtés de Mélanie et Lorenzo Delloye, les enfants d'Ingrid, et du mari de l'otage, Juan Carlos Lecompte. La marche est partie du parvis des droits de l'homme pour rejoindre le mur de la paix. Les participants ont effectué un lâcher de ballons blancs et ont défilé derrière une banderole où il était écrit: "mobilisons nous pour la libération d'Ingrid, Clara (sa directrice de campagne) et de tous les otages en Colombie".

A sa libération en 2008, l'ancienne captive française a été sollicitée sur tous les fronts, trop peut-être... Si bien que dix ans après son enlèvement, les blessures restent très présentes.






Citizens of the Earth: The Paris Conference on Global Ecological Governance 2-3 February 2007

This meeting will bring together government ministers, scientists, company heads, NGOs and public figures from over sixty countries. It will seek to take stock of the threats facing the environment, decide upon priority measures to combat those threats, and take action, at international level, to create a United Nations Environment Organization (UNEO).

Nicolas Hulot à la conférence pour une gouvernance colomondiale en 2007.

Nicolas Hulot est né le 30 avril 1955 à Lille, est un journaliste-reporter, animateur-producteur de télévision et écrivain français. À la suite de la renommée de son émission télévisée Ushuaïa, il s'engage plus avant dans la protection de l'environnement et la sensibilisation du grand public sur les questions écologiques.






Hubert Reeves en 2007

Ayant commencé sa carrière en tant que chercheur en astrophysique, il pratique aussi la vulgarisation scientifique depuis les années 1970 et s'avère aussi un militant écologiste depuis les années 2000.

"Nous sommes en train de vivre un anéantissement biologique"


6 juin 2006



C'est avec des boîtes de conserve et des bouteilles vides en guise d'instruments que le groupe Urban Drum'n
Bass a interprété quelques morceaux de musique hier soir, pour clore la Semaine du développement
durable qui se déroulait du 29 mai au 2 juin dans toute la France. Pour ce concert, c'est la
déchetterie d'Aulnay-sous-Bois qui a servi de décor. « Un choix qui n'était pas anodin, puisque
la ville d'Aulnay est pionnière en ce qui concerne le tri », soutient Séverine Lecomte, de Sita
France, organisateur de l'opération la Fabuleuse Aventure des déchets qui permettait, la semaine
dernière, de visiter 70 sites de traitement et de valorisation des déchets. La ville, une des
premières du département à avoir mis en place la collecte sélective en 1994, a été récompensée
à trois reprises lors du Grand Prix de l'environnement des villes d'Ile-de-France. « Cette année,
nous avons obtenu un prix dans la catégorie gestion et traitement des déchets grâce à la mise
en place de conteneurs enterrés pour la collecte du verre », a confirmé Gérard Gaudron, le maire
UMP de la ville, avant de laisser la place aux deux musiciens genevois qui ont fait preuve d'imagination
pour produire des sons détonnants avec ces objets de « récup ».


Le 3 mars 2005 Prix L’ORÉAL - UNESCO pour les Femmes et la Science, pour l’édition 2005, Année internationale de la physique.

Les Lauréates du Prix L’ORÉAL-UNESCO se sont vu remettre leur récompense le 3 mars par Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, et Lindsay Owen-Jones, Président-directeur général de L’ORÉAL. Nicole Ameline, Ministre française déléguée à la Parité et de l’Egalité professionnelle, est intervenue en sa qualité de présidente du Comité d’Honneur.

La soirée était présidée par Pierre-Gilles de Gennes, Prix Nobel de Physique, en présence des membres du jury international et du Président Fondateur du Prix, Christian de Duve, Prix Nobel de Médecine,.

« Je m’intéresse à la science des matériaux parce qu’elle fait plus que répondre à une demande », déclare Pierre-Gilles de Gennes. « Elle crée des possibilités et c’est, en termes de modification de la vie des gens, une discipline majeure. »




Pierre-Gilles de Gennes, Prix Nobel de Physique


La Maison de Solenn, Port Royal, Paris

Un nouveau bâtiment dédié à la prise en charge des adolescents a été inauguré, le 17 novembre 2004, au sein de l'hôpital Cochin de Paris. Il a été appelé Maison de Solenn, en souvenir de Solenn Poivre d’Arvor (1975-1995), fille de Patrick Poivre d'Arvor. La Fondation de Paris-Hôpitaux de France a pris en charge la majeure partie du coût de la construction, ainsi que des équipements non médicaux, grâce aux dons récoltés depuis 1999, dans le cadre de l’opération pièces jaunes, parrainée par Bernadette Chirac, présidente de cette fondation. L’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) a pris en charge les aménagements et les équipements médicaux et assume les frais de fonctionnement.
La Maison des adolescents de Cochin (AP-HP), dirigée par Marie Rose Moro, accueille les adolescents de 11 à 18 ans. Elle s'occupe d'anorexie, de psychiatrie de ces adolescents et de pédiatrie. Elle accueille les adolescents et leurs familles.
La Maison de Solenn s’est inspirée d’expériences pionnières menées il y a 20 ans à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, mais aussi à Bordeaux, Marseille, Bobigny, Le Havre et Tahiti. Au-delà de son rôle de soins et d'orientation des 11-19 ans, cet établissement au lancement très médiatisé a eu pour autre conséquence positive de favoriser un peu partout en France la création d'"Espaces santé jeunes", destinés à accueillir les adolescents en souffrances psychique et physique.



L'Oréal-UNESCO Women in Science 2004
with Lindsay Owen-Jones, Koïchiro Matsuura, Gilles de Gennes, Christian de Duve, etc.






La manifestation du 19 mars 2004 constitue le sommet de la mobilisation des chercheurs qui protestent contre la diminution des crédits gouvernementaux alloués à la recherche. Elle constitue dès lors un succès pour le collectif "Sauvons la recherche".


Le 19 mars 2004, les manifestations de chercheurs à l'appel de l'association"Sauvons la Recherche" et de quatorze organisations syndicales, connaissent une ampleur sans précédent. A Paris, la manifestation réunit plus de 25 000 personnes selon les organisateurs et 9 500 selon la préfecture. En Province également, la mobilisation est majeure: plus de 2 000 chercheurs défilent à Strasbourg et Marseille, un millier à Poitiers et Nice.

Ainsi, les manifestations du 19 mars constituent le sommet d'une mobilisation dans un milieu traditionnellement peu habitué aux actions collectives.

Une tel engagement exprime les craintes d'une profession qui se sent menacée par le projet de loi d'orientation et de programmation pour la recherche et l'innovation, adopté par le gouvernement Raffarin, qui diminue les crédits alloués à la recherche. Dès lors, le mouvement "Sauvons la recherche" se forme dès la fin 2003 à partir d'un noyau de biologistes de l'Institut Cochin. Afin de mobiliser l'ensemble de la profession et d'informer l'opinion publique, deux pétitions sont lancées: une pétition des professionnels de la recherche qui réunit 74 000 signatures, et une pétition citoyenne qui recueille 230 000 signatures.

Devant la fermeté du gouvernement, le 9 mars 2004, le collectif appelle les directeurs de recherche du CNRS à démissionner collectivement de leurs fonctions administratives. Au total, ce sont plus de 3 000 directeurs qui effectuent ce geste de protestation symbolique. Le 19 mars 2004, l'ampleur de la manifestation surprend, à la fois les organisateurs, et le gouvernement.

Alors que les élections régionales de 2004 sanctionnent la politique gouvernementale, François Fillon et François d'Aubert sont nommés respectivement ministre de l'éducation et ministre délégué à la recherche à l'issue d'un remaniement gouvernemental. Le 7 avril 2004, ils accèdent à l'intégralité des demandes des chercheurs. Ils restaurent les crédits coupés en 2003 et rétablissent les 550 postes fixes supprimés. Ils annoncent même 3 000 embauches de chercheurs, ingénieurs et de personnel technique. Alain Trautmann, porte-parole du mouvement, qualifie même ce résultat d' "inespéré". En septembre 2004, le budget 2005 pour la recherche comprend effectivement l'augmentation promise d'un milliard d'euros.

Toutefois, si les chercheurs ont obtenu une hausse des crédits alloués à la recherche, ils ne sont pas parvenus à ce que le budget de la recherche soit équivalent à 3% du PIB. Plus encore, ils n'ont pas réussi à enrayer la progressive primauté de la recherche appliquée sur la recherche fondamentale. En effet, les états généraux de la recherche organisés à Grenoble le 29 octobre 2003 s'achèvent sur un texte relativement confus et ne présentant pas de perspectives de mutation profonde. Dès lors, le 7 février 2005, le gouvernement crée l'Agence nationale de la Recherche, lance les pôles de compétitivité le 28 février, et le 30 août instaure l'Agence de l'innovation industrielle. Cette triple création marque une victoire de la recherche appliquée au détriment de la recherche fondamentale. De fait, l'Etat, par le biais du contrôle de l'allocation des financements destinés à la recherche détermine désormais l'orientation de celle-ci et encourage la recherche de débouchés concrets.

Historique par son ampleur, la mobilisation des chercheurs dans le cadre du collectif "Sauvons la Recherche", n'est pas parvenue à enrayer le déclin de la recherche fondamentale en France.


L'Oréal-UNESCO Women in Science 2003 avec Lindsay Owen-Jones, Koïchiro Matsuura, Gilles de Gennes, Christian de Duve, etc...


Pierre-Gilles de Gennes lors de la cérémonie de remises des prix L'Oréal-Unesco en 2003 : "Women in Sciences".

Pierre-Gilles de Gennes, né le 24 octobre 1932 à Paris et mort le 18 mai 2007 à Orsa, est un physicien français. Il reçut le prix Nobel de physique de 1991 pour ses travaux sur les cristaux liquides et les polymères. Ses contributions ont inspiré et généré de très nombreuses études relevant tant de la physique et de la physico-chimie fondamentales que des sciences appliquées.





Les P'tits Cracks au Polo de Chantilly le 9 juin 2002 avec Guy Marchand, etc.


Pour la finale de l'Open de France, le Polo Club de Chantilly ouvrait ses portes aux P'tits Cracks qui recevaient leurs invités sous leur tente.
Ils y présentaient l'action de l'association, exposaient les tableaux peints et offerts par les petits enfants malades,
la collection Douce de Cordelia Lanvin, et donnaient un sympathique picnic parrainé par Lina's, Hennessy Cognac Pure White et Château La Cardonne.
Magnifique journée sous le signe du sport, du luxe et de la générosité!

Les P'tits Cracks remercient Le Polo Club de Chantilly, Mr Guerrand Hermès, Antik Batik, Le Professeur Leverger de l'Hôpital Trousseau, tous les enfants.


"Les p'tits Cracks" (récolte de fonds pour les enfants atteints de cancer.
Les fonds sont reversés au service de cancérologie pédiatrique de l'Hôpital Trousseau à Paris pour aider
à l'amélioration des conditions de vie de d'hospitalisation des petits malades.)


 
Le 16 mai 2002 Soirée "La vie en rose".
Grande soirée caritative à "La Cantine du Faubourg" (restaurant tendance des nuits parisiennes)
au profit de l'association : "Les p'tits Cracks" (récolte de fonds pour les enfants atteints de cancer.
Les fonds sont reversés au service de cancérologie pédiatrique de l'Hôpital Trousseau à Paris pour aider
à l'amélioration des conditions de vie de d'hospitalisation des petits malades.)
Grands remerciements aux sponsors : Philippe Fatien, Claude Quinquaud, Antik Batik, Breitling, Louis Vuiton, Douce, Ungaro, Valentino, Alexandre Zouari,
Kathy Korvin, Persching, Hall Hôtel, Techno Marine Montres, Gucci, Agatha Ruiz de la Prada, Kathy Korvin, Château Cos d'Estournel,
Château Lafite Rothschild, Château La Cardonne, Château Talbot, Domaine Jean Chartron, Bacardi-Martini, Foster.
La marraine de cette soirée est la comédienne Emmanuelle Seigner.

Inès Sastre, top-modèle, présente, ravie, La Maison Bleue, grand projet des P'tits Cracks
nès Sastre est née le 21 novembre 1973 à Valladolid en Espagne.
Très tôt, la jolie Inès est repérée pour sa beauté. Au milieu des années 80, le cinéaste Carlos Saura lui propose un rôle dans le film historique El Dorado.
La jeune fille décide de tenter l'aventure et apparaît aux côtés de Lambert Wilson. Elle a 14 ans lorsque le film sort en salles en 1987. En 1989, elle remporte le concours de mannequins organisé par l'agence Elite.
Studieuse, elle poursuit néanmoins ses études en Espagne, puis à Paris où elle s'inscrit en Lettres à La Sorbonne.

Née le 22 juin 1966 à Paris, Emmanuelle Seigner grandit à côté du Jardin de Luxembourg au milieu d’une célèbre famille.
Elle est la petite-fille du comédien Louis Seigner, et sa tante, Françoise Seigner, était sociétaire de la Comédie-Française.
Fille de photographe, Emmanuelle est la sœur aînée de l’actrice Mathilde Seigner et de la chanteuse Marie-Amélie Seigner.

Salomé Lelouch, née le 25 juin 1983 à Paris, est une comédienne, metteuse en scène et productrice de théâtre française
Enfant du sérail, Salomé Lelouch naît le 25 juin 1983 à Paris au sein d'une famille d'artistes.
Son père, le réalisateur Claude Lelouch et sa mère l'actrice Evelyne Bouix lui donnent un patronyme qui comporte treize lettres, chiffre fétiche de la famille.
A peine âgée de 2 jours, elle fait ses débuts devant la caméra de son père qui la filme dans son berceau pour les besoins d'une scène de Viva la vie !
Après la séparation de ses parents, elle grandit avec sa mère et son beau-père, Pierre Arditi. A 5 ans, elle dit ses premières répliques dans Itinéraire d'un enfant gâté aux côtés de Jean-Paul Belmondo.
A l'instar de ses sept demi-frères et sœurs, elle apparaît dans les films de son père(Il y a des jours et des lunes, La belle histoire, Tout ça…pour ça!).
En 1995, il lui confie son premier vrai rôle; elle joue Cosette dans Les Misérables. 


Adriana Karembeu pour la Croix Rouge Française en 2002-2003-2004, son film avec Gérard Jugnot en 2004, et la manif Marche Mondiale pour les éléphants et Rhinocéros en 2016.

Le 28 juin 2001 "Pas d'enfants sans vacances" avec Guy Lux et Sonia Rolland




Le 28 juin 2001 "Pas d'enfants sans vacances" avec Guy Lux et Annie Cordy


 
Yann Arthus Bertrand chez lui en 1999.

Yann Arthus-Bertrand est un photographe, reporter, réalisateur et écologiste français, né le 13 mars 1946 à Paris. Il préside la fondation GoodPlanet. Son livre La Terre vue du ciel, paru pour la première fois en 1999 et dont a été tiré un documentaire du même nom en 2004, est un best-seller mondial.

Yann Arthus Bertrand et Christian Fournier dans le studio de Yann Arthus en 1999.




1998-1997 DISNEY ANNUAL CHILDREN'S SUMMIT CULMINATES IN CHILDREN'S CHARTER ON SOCIETY

Paris, June 12, 1997 - The fourth annual Children's Summit came to a close today, culminating in a children's Charter on Society. The Charter is a list of the children's key concerns about Society, the chosen theme of this year's event. It was presented by nearly 700 young ambassadors from 39 countries during a moving ceremony at UNESCO. UNESCO's director general, Federico Mayor, accepted the Charter, which he will distribute to the United Nations and UNESCO's 185 member states.
As Minister to the 1997 Children's Summit, Olivier de Kersauson, French navigator and holder of the Jules Verne Trophy for the fastest non-stop sail around the world, will ensure that the Charter is officially recognized as the voice of the children.
A critical outcome of the Children's Summit, the Charter on Society was defined by the children during special workshops where together they explored four select aspects of society: Family, Traditions, Education and Community Living. Additional workshops, conducted by delegates of UNESCO, focused on the topic of Tolerance. The children's ideas about these subjects were summed up by phrases, on which all of the children voted in order to select the four phrases which they felt best expressed their views.
The delegations of children to the 1997 Children's Summit were selected through contests in the national Disney magazines. The magazines invited classes of children aged 8 to 12 to submit collective artworks on the theme of Society to their Disney magazines. National juries in each participating country chose a winning entry and the class having created the artwork traveled to Disneyland ® Paris, official host of the Summit, to represent their country. In addition, the winning classes implemented Society-related projects in their home towns, drawing the attention of national cultural and educational ministers, as well as such heads of state as Nelson Mandela, President of South Africa, and Mary Robinson, President of Ireland. The First Lady of the United States, Hilary Rodham Clinton, sent the children a special taped message. Also, world ski champion Alberto Tomba accompanied the children from Italy as their ambassador to the Summit, and dedicated one page of his web site to the event (www.alberto.tomba.it).
During the ceremony at UNESCO, Pierre Sissmann, executive vice president of The Walt Disney Company (Europe) and president of Disney Consumer Products, Europe, Middle East & Africa announced the establishment of a Children's Summit Fund, beginning with the Children's Summit 1998. Supported by partners of the Summit, the Fund will allow children to vote on four projects each year, to which monies from the Fund will be allocated.
The Children's Summit is organized through the worldwide network of Disney magazines in cooperation with UNESCO.
Photos taken by Christian Fournier, Pat Denton, Paul Cooper, Alaister Miller, Helena Nordstrad, and Mark Bromhead. Computer handling by Christian Fournier, Karine Maciaq, Dawn Moon, Kirten Thiam, and Elizabeth Lamport Stokes. Photo Lab: Kees de Hond.


Olivier de Kersauson, French navigator



L'Abbé Pierre chez lui en 1999. Henri Grouès, dit l’abbé Pierre, né le 5 août 1912 à Lyon et mort le 22 janvier 2007 à Paris, est un prêtre catholique français de l'Ordre des Frères mineurs capucins, résistant, puis député, fondateur du mouvement Emmaüs (organisation laïque de lutte contre l'exclusion) comprenant la Fondation Abbé-Pierre pour le logement des défavorisés et de nombreuses autres associations, fondations et entreprises de l'économie sociale, en France.




Paul Newman
Parallèlement à sa carrière d'acteur, Newman se lance dans diverses actions caritatives. Il a, par exemple, créé une marque de produits alimentaires (Newman's Own) dont les bénéfices sont versés à des organismes de charité pour les enfants. Il organise des camps pour enfants cancéreux et aide financièrement des centres pour personnes abusant des drogues ou de l'alcool.
Délégué du Connecticut à la convention du Parti démocrate à Chicago en 1968, il participe aux campagnes électorales d'Eugene McCarthy et George McGovern dans le cadre des primaires en vue de l'élection présidentielle et prend part aux conférences pour le désarmement nucléaire.
Il joue également un rôle important dans la lutte contre la drogue en créant avec son épouse la Fondation Scott Newman en souvenir de son fils mort d'overdose ainsi que dans les mouvements pour les droits civiques.
Paul Newman soutenait le combat féministe et il a cédé une partie de son cachet afin que Susan Sarandon, sa partenaire en 1998 dans le film L'Heure magique, ait le même salaire que le sien.
Paul Newman avait pris position pour la défense des droits des homosexuels. Il avait notamment déclaré : « Je soutiens les droits des gays. Et je les soutiens ouvertement. Depuis tout petit, je n'ai jamais pu comprendre les attaques envers la communauté gay. Les êtres humains ont tant de qualités. Quand j'ai fini de faire le tour de tout ce que j'admire vraiment chez une personne, ce qu'elle peut faire avec ses parties intimes arrive tellement bas dans la liste que ça devient insignifiant ».

1993 : Vanuatu, Mélanésie, dans le Sud-Ouest de l'océan Pacifique.




Une première mondiale en 1993 : je suis le premier à photographier le dugong dans son habitat naturel.

Le dugong est le cousin d'eau de mer du lamentin. Le dugong est un gros mammifère sous-marin craintif, genre bonhomme Michelin. Je publie dans le monde entier. Merci à Bertrand Loyer, Claude Michaud et Claire Garrigue. Les moustiques étaient très dangereux, mais j'ai déjà attrapé le palu en Amazonie.





Voir le texte de ce reportage: http://www.prisedevue.com/francais/chapitres/texte_reportage/dugong.html
Jakarta : 1991, pour Photo Asia.

JAKARTA : SOURIRES DANS UN TAUDIS

Nous venions à Jakarta toutes les deux semaines à bord le S/S Ocean Pearl, donc nous pouvions apporter nos photos aux gens que nous avions photographiés 15 jours plus tôt. Ils s’en raffolaient.
.
Nous sommes l’équipe de photographie à bord un bateau de croisière, et pour la troisième fois pendant les heures où nous ne travaillons pas à Jakarta, nous visitons un bidonville à côté du canal. Quel contraste entre cette pauvreté et le luxe de notre hôtel flottant : ces gens n’ont rien, souvent même pas assez à manger. Ils habitent un endroit lugubre, sale, et malodorant. Ils n’ont aucun espoir d’un avenir meilleur : la plupart d'entre eux naissent et meurent dans cette horreur. Ce n’est pas leur faute. De nombreuses gens vivent ainsi à Jakarta. Or, ils sourient la plupart du temps, même à nous, des hommes blancs, des riches, et ils nous accueillent chez eux. On ne peut pas s’empêcher de comparer leurs sourires à pleines dents aux sourires et aux plaintes de nos passagers suralimentés et blasés. Ce n’est pas non plus la faute de ces gens riches non plus : ils sont nés dans un autre monde, et ils ont l’impression, eux aussi, qu’ils doivent lutter. La conclusion habituelle : tout est relatif, et l’argent n’est pas tout. Il est bien qu’on se le rappelle, de temps en temps.
Pourquoi trouve-t-on tant de bidonvilles aussi horribles ?
Jakarta se situe sur l’île de Java, c’est la capitale de l’Indonésie. Ce pays est une république, constitué de plus de 13 îles, dont seul 8% est habité. Il s’étale sur plus de 4500 kilomètres. L’île de Java a toujours été l’île la plus peuplée de l’Indonésie. Fertilisée pendant des milliers de siècles par les cendres volcaniques riches en nutriments, sa terre supporte une grande population. On y retrouve la culture du riz intensive. Les montagnes sont sculptées en terrasses. On récupère de nouveaux champs en déboisant par la pratique de l’agriculture sur brûlis, exposant la terre à l’érosion. La plupart de la population de Java mène une vie rurale, mais très peu entre eux sont propriétaires des terres. Tentés par l’espoir de retrouver du travail et de l’argent, plus de gens quittent la campagne pour venir à la ville : Jakarta. Avec sa population de 10 millions, toujours croissante, Jakarta deviendra une des plus grandes villes du monde par la fin du siècle. Située à la bouche de la rivière polluée Ciliwung, la ville s’est développée de façon chaotique autour du port, dans une chaleur opprimante et une pauvreté omniprésente. Les rues sont bourrées de gens. Des bus, des taxis, des autos, des motos essaient de se frayer un passage parmi cette circulation, klaxonnant. L’enfer ne pourra être pire. Le chômage, le logement, et l’assainissement comptent parmi les problèmes auxquels le gouvernement indonésien doit faire face. Les gens à la compagne, affamés, croient qu’ils trouveront des emplois à Jakarta. Donc ils viennent à la ville, mais les emplois n’y sont pas. Un tiers des Jakartanais habitent des taudis en carton sans aucun aménagement. Mais on y trouve aussi des gratte-ciel, des immeubles modernes, les hôtels 4 étoiles de Jalam Thamrin et de Kebayoran ; la pauvreté et la richesse se côtoient : Jakarta est une ville de contrastes.
Le bidonville qu’on visite se trouve à côté du musée maritime. Nous devons marcher le long des eaux noires d’un canal rempli de déchets. Quelques personnes nous reconnaissent et nous accueillent avec le sourire. Sous peu, des familles entières sortent de leurs baraques en planches de bois pour nous saluer. Nous pourrions être les seuls « farangs » à venir ici. Il n’y a pas d’hostilité, pas de mendicité, seulement des rires et des sourires : nous sommes la surprise de la journée! Nous avons nos appareils photo et ils nous demandent de les prendre en photo. Un père insiste qu’on photographie son fils. Un enfant pose devant l’objectif, l’air sérieux, et surpris par le flash, il fond en larmes. Nous avons photographié le même enfant mignon durant chacune de nos trois visites, chaque fois tenant sa dernière photo. Cette fois, nous avons apporté des « cadeaux ». On commence par distribuer des photos qu’on a prises deux semaines auparavant. Les photos passent de main en main : tout le monde rit. Ces gens qui habitent dans la misère et dans les pires conditions sanitaires nous donnent une leçon de simplicité. Nous avons aussi apporté des masques pour les enfants ; on se trouve entouré par des dizaines de mains. Tout le monde est enthousiaste. Les cadeaux disparaissent dans les maisons pauvres. Nous décidons d’explorer de plus loin le bidonville.

Photos : Christian Fournier; texte: Dr Nicole Bordes et Christian Fournier.




1986-87 : reportage en Amazonie.






1980 -1982- 1984 : Reportages à Haïti, pour les magazines "Simply Living" et "New Men".



Haïti est l'un des pays les plus pauvres du monde. les Haïtiens sont d'une gentillesse et d'une sincérité impressionnantes. Il y a là une leçon à prendre, nous les riches et arrogants


Habitant de Cap-Haïtien devant sa maison.
Haiti is a truly amazing and unique island.
In the middle of the Caribbean sea,
it differs greatly from its famous neighbours : Cuba, Grand Cayman, Jamaica, Puerto Rico, the U.S. Virgin Islands and French Martinique. Probably because of its poverty, Haiti is not a major tourist destination. But it has an international airport, several domestic ones, thousands of miles of highway and many excellent hotels. Haiti is virtually crime free, inexpensive and has much to offer the visitor : the magic of its bustling streets and markets, its spectacular natural scenery, its world-renowned naïve art and wood carvings.

Independent Haiti is the world’s oldest black republic. The poorest country in Latin America, it is also one of the world's most poverty- stricken nations. Roman Catholicism is the official religion, although voodoo, with its wild rituals, is widely practiced. The island has : wonderful beaches, rain forest, mountain ranges, gushing waterfalls and desert plains. Despite the poverty and overcrowding, the inhabitants of Haiti are always smiling, enthusiastic, creative and welcoming.
Haiti, with its 10,700 square miles, occupies half of the island of Hispaniola.
Discovered by Christopher Columbus in 1492, Hispaniola was divided in 1672 when Spain ceded a portion to France. Slaves, brought from Africa to work the plantations, gained their independence in 1804 and renamed the area : Haiti. In 1822, Haiti conquered the Spanish-speaking part of the island (the Dominican Republic), which broke free some twenty years later. Haiti had no less than 22 dictatorships between 1843 and 1915. Dr. Francis Duvalier (Papa Doc) was elected president in 1957 ; a 1964 "constitution" awarded him a lifetime term. Following his death in 1971, he was succeeded by his son Jean Claude Duvalier (Baby Doc).
A combination of political repression and famine from 1977 onward resulted in thousands of Haitians fleeing the country for southern Florida, often in unseaworthy boats. In 1986 Duvalier was overthrown. The military took control, and elections were held in January 1988 amid charges of fraud. In June 1988, the military again seized power. President Jean-Bertrand Aristide (democratically elected in December 1990) was ousted in a coup by general Raoul Cèdras, in September 1991, but he is still recognized today by international community as Chief of State. The new president, Joseph NERETTE, installed by the military, resigned in June 1992. Prime minister Marc Bazin took over, but resigned too, in June 1993. Bill Clinton wants to reinstate Jean-Bertrand Aristide in order to re-establish democracy in Haiti, but made himself very unpopular with his very strong aerial and naval embargo stopping all "boat people" (Haitian refugees) to enter the USA. In September 1993 another president, Robert Malval is elected. He will resign in December 1993. It is Emile Jonassaint who is, in summer 94, president, still not recognized by the international community.
Haiti, with its 6.5 million inhabitants, is one of the most densely populated countries in the world (600 people per square mile). With a fertility rate of 6 children per woman, 45 % of Haitians are under the age of 15. Only 4 % are over the age of 65.
About 95 % of the population is of African origin, with the remainder of European, Levantine or mixed descent. The official language is French, although the majority speaks Creole, a dialect derived from Norman, French, Spanish, African and Arawak Indian. Haiti’s literacy rate is 23 %, the lowest in Latin America. Out of a 1000 people, only 6 have access to newspapers, 9 have a telephone, 42 a radio and 5 a television set.
75 % of Haitians live on farms too small for family subsistence. The inflation rate is 20 %, unemployment is at 50 %. Coffee is the chief export, bauxite and copper the main minerals. Haiti's trading partners are the U.S. (84 %), Italy (4 %) and France (3 %).
The majority of the island's people do not have ready access to safe drinking water, adequate medical care or sufficient food. There are only 1.6 doctors per 1000 inhabitants and 0.2 dentists. The infant mortality rate is 10 %. Few social assistance programmes exist. The lack of employment remains one of the most critical problems facing the economy, along with deforestation, soil erosion, overpopulation and political instability. Trade sanctions applied by the Organization of American States in response to the September 1991 coup against President Aristide have had further damaging effects.
Haiti's climate is tropical and semiarid. Two-thirds of the country is mountainous. The island lies in the middle of the hurricane belt and is subject to severe storms from June to October, with occasional flooding and earthquakes. The temperature in the main population areas ranges from 70° to 90°F, with humidity high along the coast.
Haiti has many attractions for the tourist. In Port-au-Prince, the capital and largest city, there is the presidential palace, the arts and crafts market, the national and ethnographic museums. Cap Haitien, in the north of the island, has French colonial architecture, the majestic citadel of La Ferrière and ruins of Sans Soucis. Beach resorts, snorkeling, fishing and hunting abound throughout the island.
Haitian voodoo is a mixture of Roman Catholic ritual, African animism and magic. Saints, local deities and venerated ancestors communicate with believers through dreams, trances and spiritual possessions.
Haiti is both shocking and appealing. Despite the harsh economic situation, the people have an amazing exuberance for life.
The best place to start the visit is Cap Haitien. "Cap", as it is known locally, is a treasure trove of history as well as a peaceful and relaxing town. It has a small airport linked daily to Port-au-Prince. Cap Haitien has managed to preserve its old fashioned charm of paved streets, stone walls and grassy gardens. How wonderful to walk along the tranquil sea shore. Just 13 miles away is "Sans Soucis" palace, a remnant from General Henri Christophe’s reign. This military hero declared himself king of the north and west after the 1804 independence. While the rest of the country became an official republic, Cap Haitien fell under the power of this megalomaniac tyrant, who had extravagant architectural dreams. He filled the palace with tapestries, paintings and crystal chandeliers. He had the floors lined with marble and the walls with ebony. The best time of day to enjoy the strange beauty of these ruins nowadays is very early morning, when the path to the summit is still enrobed in tropical mist. The only way to get to the top is on horse back chaperoned by guides. Mist, palm trees, nestling villages… what a ride ! At the summit is the citadel of La Ferrière. Another of Christophe's wild schemes : it took 200,000 slaves ten years to build. 20,000 died during its construction. Canons from France, England and Spain are aligned along the parapets. They were never fired. Iron balls decorate the damp stones. The French invasion failed to happen and the dictator-king, abandoned by his troops, shot himself in the head according to legend with a gold bullet.
Back to Cap Haitien, it is wonderful to stroll through the magic of its narrow streets. Local artists exhibit everywhere. There is an amazing consistency of styles : the naive, colourful paintings evoke paradise on earth. Haitian art is now recognized the world over. Paintings are becoming collectors' items and Haiti's wood carvings are acquiring international renown. Unlike the poorly-made, mass-produced tourist products of the Bahamas, Jamaica and Puerto Rico, Haitian art is still the genuine article. As everywhere, bargaining is common place : start at half the offered price and keep on negotiating. It is a ritual and expected. No offence intended. However some street vendors and most beggars refuse to take no for an answer and will pursue you for miles, following you inside other shops, to your hotel, for a few "gourdes".
The best way to avoid this is to get a street guide, usually a young boy, to accompany you. He will escort you, clear beggars and vendors and even bargain for you. You must tip him of course.
Haitian cities are exhausting. There is the heat, the noise, the dust, the constant haggling. As soon as you want something, two dozen people rush forward to serve you. Occasionally fights break out over your favours. One trade impressed me greatly. Taxi drivers have a strict code of ethics. As soon as you emerge from a hotel, shop or airport, 200 drivers clamour to get the ride. The effect is overwhelming. You choose one at random to escape the hell, and the others stop. Magic. No more hassling. Compare this to the Bahamas or Jamaica !
More relaxing are the magnificent western beaches. Cornier has tourist facilities, including scuba diving, while Coco and Ibo are totally unspoiled. White sand and crystal clear water. Paradise. Almost. The scuba is disappointing, for one simple reason : there are no fish. The colourful Caribbean reef fish is not edible by normal standards, but starving and industrious Haitian fishermen catch them for food and deplete the reefs. From Coco Beach you can hire an old canvas sailboat and go to Labadie, an isolated Haitian village and beach taken over one day a week by a giant Royal Caribbean Cruise Line vessel for a beach party. The natives greet you : "-Bonjour, blanc !" (Good morning, white ! ). This is not a racist statement. White means stranger here.
Highly exciting is a visit to the back country : isolated villages, lush forests, waterfalls. No plastic, no beggars, no hassle. Only immense beauty, in the landscape as in the people. Les Chutes du Bassin Bleu (the Blue Lagoon Falls) are as spectacular as they are hard to get to. A precarious, lengthy and hot jeep ride, followed by a three hour hike through the tropical rain forest, ends at a waterfall of overwhelming splendour for a well deserved and cooling dip.
Back to Port-au-Prince, teeming with life.
The spice and food markets are a veritable treat with their colourful displays, exotic smells and haggling voices. Manioc bread is cooked right in front of you. Meat is sold in the open air. In the heat it is covered in flies. The slaughter house is public. There are few intermediaries : producers usually sell their own wares. The coal market is a sight not to be missed. Charcoal is the main fuel for cooking since there is little gas, oil or electricity. As a result deforestation is intense and dramatic. It is the same old story : trees are being cut down at a much faster rate than their growth, so the future is grim. The coal market is black indeed ! And very crowded. A maze of narrow streets, baskets and carts everywhere, fast transactions, a reek of pungent smells. The white tourist does not go unnoticed and quickly attracts an escort of kids and beggars.
The water supply is a major problem in the towns. Most people do not have running water in their homes. They must go to the nearest pump and queue, then carry the heavy buckets back. Many wash naked in the sewage water in the street.
Still, there are some luxurious places in Port-au-Prince : hotels, air conditioned shops, official buildings. The attractive rum factory Barbancourt is one such place and exports its rum world wide.
Some of the sights are incredible : communal transport is the Tap-Tap, a sort of van, usually 30 years old and always breaking down. Colourfully painted and decorated with mostly religious icons, the Tap-Taps are always crowded, with people, bags, live animals jammed onto the steps and roofs. The traffic in the towns is always impossible. There are jams everywhere : hordes of pedestrians, an amazing medley of motor, man or horse drawn vehicles, a cacophony of hooting horns.
A cockfight is a great attraction in Haiti, for the locals and the tourists alike. Favourite animals are lovingly cared for and trained for years. The placing of bets on the winning chicken drives people to extremes.
The Caribbean island of Haiti is completely African in its population and culture. African slaves were brought in during the sixteenth century and put to work on the plantations. Despite gaining its independence in 1804, Haiti failed to prosper. Its neighbours, still supported by their colonisers fared better : Puerto Rico, French Martinique and the U.S. Virgin Islands are thriving and British Grand Cayman is a world banking center. Even the Spanish occupied Dominican Republic, which shares the island of Hispaniola with Haiti, is better off.
Over population is a major problem. This is an obvious result of Catholicism, which remains strong in Haiti. The island's natural resources simply cannot support 6.5 million people ; there is little industrialization because no investments. Haitians are not lazy : on the contrary they are hard working and ingenious. I wonder how they feel when they see "wealthy" tourists, not always ingenious and often lazy, spending more on a hotel room for the night than their three months salary. How can they still believe in their Catholic gods ? This world is not a just one. Yet Haitians are mostly helpful to foreigners and each other, frequently cheerful and observant of the rules of social conduct. The crime rate (excluding the political) is very low. A telling lesson to many of the world's rich nations.
Shocking or fascinating, always thought provoking, Haiti is well worth a visit.

Text and Photos : Christian Fournier.

1976 : Je suis volontaire pour aider les victimes du tremblement de terre à Monteaperta di Fruli, près de Udine en Italie.






1975, travaux volontaires pour le National Trust (Angleterre), pas payé du tout, mais j'apprends les arbres et vois des organisations moins nulles que l'administration française. Une autre galaxie. Et aussi, vivent les Beatles.
Mon appareil photo fait déjà partie intégrale de mon bras droit.

Le National Trust for Places of Historic Interest or Natural Beauty (connu communément comme National Trust ou NT) est une association à but non lucratif britannique fondée dans le but de conserver et de mettre en valeur des monuments et des sites d’intérêt collectif.
Le NT intervient en Angleterre, au Pays de Galles, sur l'île de Man et en Irlande du Nord.
Créé en 1895, le National Trust est devenu en un siècle la plus importante organisation de ce type en Europe et le deuxième propriétaire foncier privé du Royaume-Uni, après la Couronne. Le NT gère plus de 300 monuments et 200 jardins qui vont de sites mégalithiques à des manoirs de toutes époques. Son champ d’intervention inclut des édifices industriels, des collections, et même les maisons d’enfance de Paul McCartney et de John Lennon à Liverpool. Le NT possède 250 000 hectares de terres et 1 200 kilomètres de côtes, acquises principalement à travers le projet de sauvegarde « Neptune ».



National Trust in Selbourne Hill and Pumpsaint

Croft Castle National Trust, 1975
 


Manif anti service militaire en 1972. 23 ans après, il fut aboli. Hourra ! Mais un peu tard pour moi (voir page 12).












J'ai photographié 5 chefs d'états

Jimmy Carter, Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, François Hollande, Emmanuel Macron.



J'ai photographié 25 ministres français
1 - Emmanuel Macron. 2 - Maurice Herzog. 3 - Valérie Pecresse. 4 - Valéry Giscard d'Estaing.
5 - Dominique Strauss-Kahn. 6 - Arnaud Montebourg. 7 - Michèle Alliot-Marie. 8 - David Douillet. 9 - Roselyne Bachelot.
10 - Claude Allègre. 11 - Francis Mer. 12 - Lionel Jospin. 13 - Manuel Walls. 14 - Audrey Azoulay. 15 - Pierre Mesmer. 16 - Pierre Moscovici. 17 - Frédéric Lefebvre. 18 - Bernard Kouchner. 19 - Dominique Perben. 20 - Jacques Chirac. 21 - Fleur Pellerin. 22 - Thierry Breton. 23 - Serge Lepeltier. 24 - Nicolas Hulot. 25 - Jean-François Copé.


 
 

Pour des infos spécifiques à chaque séance de prises de vue, allez voir les blogs : BLOGS

Pour voir plus de photos, tapez "press" dans la commande recherche.


Ou consulter la rubrique "Compiles"







Propriété intellectuelle Copyright 2018 Christian Fournier.
Tous droits réservés. L’ensemble des textes, photographies, graphes, fichiers son, fichiers vidéo et fichiers animation fait l’objet d’une protection au titre du droit de la propriété littéraire et artistique et en vertu d’autres lois sur la protection de la propriété intellectuelle. Leur reproduction, leur modification et leur utilisation sur d’autres sites web sont interdites.




Bio Christian Fournier © 2018

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 Table des matières