Bio Christian Fournier © 2018

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 Table des matières
Page 12 : Je ne m'amuse plus ! Juin 78 à Juin 79 : Je commets une grave erreur. J'étais bien tranquille en England, ayant réussi à fuir les autorités militaires françaises jusqu'à l'âge avancé de 26 ans. Mais la loi change tout d'un coup et les policiers débarquent chez ma mère à Arras, la menaçant de représailles ! Je capitule et me voilà à la base militaire disciplinaire de Drachenbronn dans les Vosges.
L'éducation Nationale Française m'a interdit le sport à cause de mon asthme, mais l'Armée Française m'oblige à devenir parachutiste !
Inutile, absurde, fasciste.
J'y rencontre là, parmi les engagés, les gens les plus cons de ma vie (presque ex aequo avec certains des "photographes" pit-bull des photo-call de 2015). Aucun scrupules, aucune politesse, racistes, homophobes, bornés, voleurs, fainéants, menteurs, aucun humour sauf en dessous de la ceinture. La blague de Fernand Raynaud : "Combien temps met le fût du canon pour refroidir ?" est ici une réalité
Exemple : on s'entraîne à tirer, en extérieur, au fusil-mitrailleur, au coup par coup, en utilisant la ligne de mire, à l'épaule, et en même temps on nous enseigne, en salle de classe, que le fusil-mitrailleur est fait pour tirer au jugé, en rafale, sur la hanche. Le tir au coup par coup abîme le fusil-mitrailleur.
Je me souviens encore de la tonsure : une atteinte à mon individu.
J'y vois tous les vices possibles et même ceux impossibles. Heureusement cette horreur est enfin abolie.
Mon père a eu une vie super : Orphelin de naissance, toute son enfance dans une maison d'enfants trouvés très pauvre le "Père Halluin", à Arras, service militaire à 17 ans pour 2 ans, 8 mois de guerre du 3 septembre 1940 au 8 mai 1945, 4 ans et demi de captivité en Allemagne, aucune médaille, aucun remerciement. Il est devenu une épave dès 1945. Il était anti-militariste et athée. Il meurt d'un cancer.



Je suis le troisème à partir de la gauche en haut.

Le fameux fusil-mitrailleur (voir plus haut) tenu correctement.

Evidemment, le PA MAT 49 n'est pas chargé et est vérifié comme inofensif. Déprimé, mais pas irresponsable !

Le MAT 49 est le pistolet mitrailleur de l'armée française depuis le début des années 1950. De construction simple et robuste, il a servi lors de la guerre d'Indochine puis équipait largement l'armée française et les indépendantistes algériens de l'ALN au moment de la guerre d'Algérie.



1978 : Me voilà à l'hôpital des Armées au Val De Grâce, pour une ponction des sinus et une polypechtomie plus une chirurgie de ma cloison nasale. Cette opération a raté et j'ai dû la faire refaire correctement, bien plus tard à Miami, quand je suis devenu un riche photographe.

21 novembre 1978
RChF 20 rue principale, Birlenbach 67160 Wisembourg
Cher Claude, J’espère que tu vas mieux que moi car me voici moi, ton humble narrateur, sur un lit d'hôpital militaire, entouré par des gens sans gêne de la pire espèce, soigné par des militaires maladroits frimeurs.
J'ai deux tuyaux qui me sortent du nez. Ponction de sinus plus polypectomie. Joint à ça que demain j'aurai un pied dans le plâtre pour fracture du calcanéum. Ne t'affole pas et ne te rues pas de suite sur ton dictionnaire Larousse usé : je vais te le dire : le calcanéum est l'os du talon.
Oh, jouis de ta situation d'homme libre et bien portant !
Une confidence : les petits français, comparés à leurs confrères britanniques, sont des voyous égoïstes et menteurs. Et dans le fond, il faut bien des lois sévères, ne laissant aucune initiative personnelle à ces gens puisqu'ils sont incapables d'être capables. Tandis qu'en GB, la confiance règne et peut régner, ce qui change tout. Tu piges ? Vive l'England.
Vas-y, moi j'en viens, j'y retournerai dès que je serai sorti de cette prison.
Je suis un grand photographe. Tu vois j'y crois toujours. Quand on est seul, malade, pauvre et en prison, ça aide.
Enfin tout ce cauchemar sera fini en juillet, je pourrai alors me battre sainement. Je ne suis pas près d'oublier le fascisme, l'oppression et l'absurdité de la brillante armée française.
Comment les Français ont-ils pu rester dupes d'une telle connerie depuis si longtemps ?
Je reste sur base pour économiser pour aller en GB en février.
Ici c'est très beau. Le soleil sur la neige.
Mais il y a du sang sur la neige et de la haine dans mon cœur. Amitiés, Christian

"De l’autre côté du seuil d’une caserne, la démocratie prend une drôle de gueule." (Les Pensées de Cavanna » par François CAVANNA)






Extrait de « Les fourmis », Boris Vian, 1949

On est arrivés ce matin et on n'a pas été bien reçus, car il n'y avait personne sur la plage que des tas de types morts ou des tas de morceaux de types, de tanks et de camions démolis. Il venait des balles d'un peu partout et je n'aime pas ce désordre pour le plaisir. On a sauté dans l'eau, mais elle était plus profonde qu'elle n'en avait l'air et j'ai glissé sur une boîte de conserves. Le gars qui était juste derrière moi a eu les trois quarts de la figure emportée par le pruneau qui arrivait, et j'ai gardé la boîte de conserve en souvenir. J'ai mis les morceaux de sa figure dans mon casque et je les lui ai donnés, il est reparti se faire soigner mais il a l'air d'avoir pris le mauvais chemin parce qu'il est entré dans l'eau jusqu'à ce qu'il n'ait plus pied et je ne crois pas qu'il y voit suffisamment au fond pour ne pas se perdre.

Je suis toujours debout sur la mine. Nous étions partis en patrouille ce matin et je marchais le dernier comme d'habitude. Ils sont tous passés à côté, mais j'ai senti le déclic sous mon pied et je me suis arrêté net. Elles n'éclatent que quand on retire son pied. Elles n'éclatent que quand on retire son pied. J'ai lancé aux autres ce que j'avais dans mes poches et je leur ai dit de s'en aller. Je suis tout seul. Je devrais attendre qu'ils reviennent, mais je leur ai dit de ne pas revenir, et je pourrais essayer de me jeter à plat ventre, mais j'aurais horreur de vivre sans jambes. Je n'ai gardé que mon carnet et le crayon. Je vais les lancer avant de changer de jambe et il faut absolument que je le fasse parce que j'en ai assez de la guerre et parce qu'il me vient des fourmis.


Encore une abstraite, montrant bien l'ambiance du moment.

Moins abstrait : les chiottes de l'armée française !

Due to yesterday's request by Andy Novis: "It's time for you to take a crap photo, sick of all the good ones", here is a "crap" one.

I shot it in 1978 during my military service, then compulsory in France, even for kids with asthma, as I was. I call it The French Can Can army, because there are cans in it and can means toilets in British slang. One of the worst times of my life.


A paris en 2018, avec Decaux, c'est pas beaucoup mieux.

Confucius : "Une image vaut mieux que mille mots."



Le psychanalyste fait passer des tests à un malade.
- Regardez bien dit il. La, sur ce tableau noir, je trace un cercle, cela vous fait penser à quoi ?
- A une femme nue, Docteur, une femme nue qui sort de son bain.
- A présent je dessine un rectangle, qu'est-ce que cela évoque ?
- Une femme nue, Docteur, une femme nue qui sort de son bain.
- Et ce carré ?
- Une femme nue.
- Et ce losange ?
- Une femme nue, Docteur, une femme nue qui sort de son bain.
- Mon ami, dit en fin de compte le psychanalyste, vous êtes un des plus beaux obsédés sexuels que je connaisse.
- Moi obsédé sexuel ? Profère le patient. Qui fait des dessins pornos ? C'est vous ou c'est moi ?








Le compte rendu presse des manœuvres Exentia : "La victoire en pionçant" et "manœuvres en auto-stop", etc..
Les mêmes manœuvres vues par l'armée : "je vous exprime ma satisfaction pour le déroulement de Exentia 79"
Je lis des livres interdits par l'armée française :

- L’affaire Dreyfus : l'armée française condamne un innocent au bagne (Si on lit bien l'acte d'accusation contre le capitaine Dreyfus, on sera surpris de voir parmi les accusations, des reproches faits à l'excellence de son travail, sa mémoire qualifiée d'étonnante, sa rapidité d'acquisition des connaissances. Ceci fait avec une naïveté surprenante de la part des officiers accusateurs). Une fois son innocence révélée, l'armée française nie les évidences plutôt que d'admettre son erreur. Dreyfus est rejugé par un tribunal militaire et recondamné pour 10 ans de détention alors qu’il n’y a plus aucune preuve contre lui.

- Les Sentiers de la gloire : un best-seller de Humphrey Cobb datant de 1935. ... ayant pour cible explicite l'armée française en 1914, Près de 2 000 soldats ont été réellement fusillés « pour l'exemple » par l'armée française.

- La Ligne Maginot. Le 10 mai 1940, la Wehrmacht met fin à la "drôle de guerre" en passant par les Ardennes, et de ce fait contournant la Ligne Maginot. Les Armées françaises, prises à revers, se replient dans la débâcle, au milieu des millions de civils fuyant l'avancée des troupes ennemies. C'est la fin de la IIIe République. En 1944, le Général Patton et la 3e Armée libèrent la Lorraine, mais après de violents combats, la ligne Maginot ayant été investie par les soldats allemands. De nos jours, on peut visiter les forts et même loger dans les sections vendues par l'Armée Française. L'expression «ligne Maginot» est désormais devenue synonyme d'une défense qu'on croit inviolable, mais qui se révèle totalement inutile."

Et je me souviens des récits de mon père sur son service militaire en 1939 qu'il qualifiait d'idiot, de la débâcle de l'armée française en 1940 qu'il qualifiait de lamentable et son emprisonnement dans un camp allemand qu'il qualifiait de très dur mais correct.
Mon père, smicard dans une usine de peinture, en mauvaise santé constante, a eu une vie super : orphelin de naissance, toute son enfance dans une maison d'enfants trouvés très pauvre le "Père Halluin", à Arras, service militaire à 17 ans pour 2 ans, 8 mois de guerre du 3 septembre 1940 au 8 mai 1945, 4 ans et demi de captivité en Allemagne, aucune médaille, aucun remerciement.
Il est devenu une épave dès 1945. Il était anti-militariste et athée. Il meurt d'un cancer.

Bon, heureusement, ceci est du passé et ne se reproduira, j'espère, jamais.



Je suis retourné dans les Vosges en 2012 et ai trouvé cela magnifique.

La ligne Maginot.

La Place Tiananmen de Beijing ????





Je visite La Guyane et Devil's Island, là où a été enfermé Dreyfus. C'est la petite île au large.


Bien plus tard, vers 1989, je refais du tir en bien meilleure compagnie (Nicole), aux Philipines.

Voire même avec gros calibre à Las Vegas avec Frédérique en 2013.

Ici en Thailande, en 2004, petit calibre avec Frédérique.
Le 13 octobre 2018 : Poissy en uniformes. Merci au Groupe Théâtral de Reconstitution Historique. Merci à André Bertaux pour les photos de making of.

2015 : Miramas : vol de détonateurs, d'explosifs et de grenades sur un site de l'armée = Bravo l'armée française !

Quelque 200 détonateurs et des explosifs auraient été dérobés dans un dépôt militaire dans la nuit de dimanche à lundi. La justice et l'armée ont chacune ouvert une enquête. Le ministère de la Défense a demandé en interne une évaluation de la protection de l'ensemble des sites militaires de stockage de munitions.
Un ou plusieurs individus se sont introduits ce week-end dans un dépôt de munitions de l'armée de Terre, le 4ème Régiment de matériel, à Miramas (Bouches-du-Rhône), repartant avec de nombreuses munitions. L'effraction se serait produite dans la nuit de dimanche à lundi. 
Le ministère de la Défense a annoncé mardi avoir demandé en interne une évaluation «sous quinzaine» de «la protection de l'ensemble des sites militaires de stockage de munitions».
Cette évaluation, demandée à la Direction de la protection des installations, moyens et activités de la Défense (DPID), permettra de «proposer les mesures correctrices qui s'imposeraient», précise le ministère dans un communiqué
Selon une source proche de l'enquête, le ou les malfaiteurs ont pénétré dans l'enceinte après avoir découpé le grillage. Selon nos informations, ils ont emporté au moins 160 détonateurs, 70 bouchons allumeurs, 40 grenades et 10 pains d'explosif de 250 grammes.
Ce matériel a été signalé manquant, mais lundi soir l'inventaire était toujours en cours. D'autres matériels pourraient avoir été dérobés. Mardi matin, les enquêteurs n’avançaient encore aucune hypothèse définitive. A la piste du grand banditisme s'ajoute désormais la crainte du terrorisme. La gendarmerie est chargée de l'enquête et l'affaire a été signalée au plus haut sommet de l'Etat.

Une base de stockage de matériel pour les opérations extérieures
Le site est une plateforme logistique de l'armée de Terre, un lieu de stockage de matériel pour les opérations extérieures en Afrique et de stockage de munitions (la base a notamment servi lors de l'intervention de la France au Mali). Étendu sur 250 hectares, il «est entouré de deux rangées de grillage sans caméra de surveillance», indique Europe 1. Environ 200 personnes y travaillent.
Le vaste terrain est situé à quelques centaines de mètres de la ville de Miramas elle-même. De grands bâtiments y abritent du matériel et, à quelques dizaines de mètres de la route qui longe le terrain militaire, sont alignées derrière deux grillages surmontés de barbelés des dizaines de petites constructions, semblables à des petites maisons à un étage, avec une seule fenêtre: c'est ici que reposent, à demi enterrées, les munitions.
Interrogé sur France Bleu Provence, ce mardi, le maire socialiste de Miramas, Frédéric Vigouroux, s'est dit très inquiet et très surpris. «C'est un établissement qui est pourtant très verrouillé, très surveillé. Tous les services de l'Etat sont sur des charbons ardents.» L'élu a lui aussi ajouté que toutes les hypothèses étaient possibles à l'heure actuelle.

Le parquet ouvre une enquête Le parquet de Marseille a annoncé en milieu de journée l'ouverture d'une enquête pour «vol avec effraction commis en bande organisée et introduction frauduleuse dans une enceinte militaire». Cette enquête est «diligentée par la section de recherches de la gendarmerie nationale de Marseille ainsi que par l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) pour les constatations», a précisé le procureur de Marseille Brice Robin.


Je me suis acheté un lance missile Spike SR, au cas où ...



Allons enfants de la Patrie. Le jour de gloire est arrivé. Contre nous de la tyrannie. L'étendard sanglant est levé. Entendez vous dans nos campagnes. Mugir ces féroces soldats. Qui viennent jusque dans nos bras, Egorger nos fils, nos compagnes. Aux armes citoyens ! Formez vos bataillons ! Marchons, marchons, Qu'un sang impur abreuve nos sillons.

Pour l'anecdote, "nos sillons", ne parle pas des sillons des champs de l'agriculture française, même si "Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France" comme l'a popularisé Sully vers 1590, mais les sillons des baïonnettes triangulaires, qui ont un sillon creusé sur le côté pour laisser s'écouler le sang. Les blessures qu'elles entraînent cicatrisent difficilement et sont considérées comme inhumaines par la convention de Genève en 1949.


Sur mes cahiers d’écolier Sur mon pupitre et les arbres Sur le sable de neige J’écris ton nom
Sur toutes les pages lues Sur toutes les pages blanches Pierre sang papier ou cendre J’écris ton nom
Sur les images dorées Sur les armes des guerriers Sur la couronne des rois J’écris ton nom Sur la jungle et le désert Sur les nids sur les genêts Sur l’écho de mon enfance J’écris ton nom
.....

Et par le pouvoir d’un mot Je recommence ma vie Je suis né pour te connaître Pour te nommer Liberté

Paul Eluard, Poésies et vérités, 1942


Lors du Salon de l'armement en 2016, je rencontre des militaires et des policiers français très sympas, cultivés, polis et capables d'humour. Bon heureusement, la France a changé depuis 1978, une armée de métier, c'est mieux.

14 juillet 2017 : Le défilé aux Champs Elysées.




La brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), familièrement appelée La Brigade est une unité du génie de l'armée de terre française, placée sous l'autorité du préfet de police et commandée par le général de brigade Philippe Boutinaud, depuis le 1er août 2015.

La Garde républicaine est une subdivision de la Gendarmerie nationale qui assure des missions d'honneur et de sécurité au profit des plus hautes autorités de l'État ainsi que des missions de sécurité au profit du public. Elle concourt également au rayonnement culturel de la France avec ses formations musicales et ses formations spéciales. Enfin, elle exécute des missions d’assistance, de formation et de coopération, tant en France qu’à l’étranger.

Je photographie le 8 Octobre 2017 : Commémoration du 70e anniversaire de la disparition du Général Leclerc à Paris.
Je photographie Florence Parly, la Ministre des Armées, à Saclay en septembre 2017.


08 Mai 2018 : Commémorations du 8 mai 1945 au Château du Taillis

Le 30 avril 2017 : Reconstitution historique de la Grande Guerre à Mareil-lès-Meaux.
Juin 2014 : commémoration du D day à Serris
Juin 2014 : commémoration du D day en Normandie



Propriété intellectuelle Copyright 2018 Christian Fournier.
Tous droits réservés. L’ensemble des textes, photographies, graphes, fichiers son, fichiers vidéo et fichiers animation fait l’objet d’une protection au titre du droit de la propriété littéraire et artistique et en vertu d’autres lois sur la protection de la propriété intellectuelle. Leur reproduction, leur modification et leur utilisation sur d’autres sites web sont interdites.


Bio Christia7 Fournier © 2018

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 Table des matières