Bio Christian Fournier © 2018

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 Table des matières

Page 94 : Mes photos de plateaux, de tournages de films, TV et théâtre depuis 2000

Mars 2017 : Films d'entreprise pour le "GroupeCAT" par la production vidéo "Moments" au Havre, à Boulogne et Montsoult.
7 décembre 2016 : L’émission « Amanda » sur France 2 avec Amanda Scott, Nathan Lee, Tex et Claude François junior.
10 novembre 2016 : Films d'entreprise : Réunion DI-R de Renault au Plessis Robinson.
17 août 2016 : Documentaire pour Green de Star avec Frank Lebœuf et Rachid Arhab au Golf du Prieuré.
17 mars 2016 : Films d'entreprise : Zoe de Renault en recharge rapide sur autoroute.
13 au 15 mars 2016 : Court-métrage « Tu verras » de Patrick Dujancourt (Auteur-Réalisateur) à Dommiers, avec Tex et Caroline Bal.
21 janvier 2015 : Filage de la pièce Le Tombeur avec Michel Leeb au Théâtre des Nouveautés.
1er avril 2013 : Film « Des Roses et Des Crocodiles » écrit et réalisé par Paméla Brugerolles. Avec Matthieu Charneau, Anaïs Faure, Cécile Jeanneret-Amour.
18 au 19 juin 2012 : Vidéo clip d’Anna Belyavina-Normand, créatrice de mode, pour sa collection 2012 « Metamorphosis » avec la danseuse Tatiana Gerassimato, mise en scène Pamela Brugerolles.
13 avril 2011 : Film Il était une fois une fois au Westin Vendôme avec Anne Marivin et François-Xavier Demaison.
Juillet 2010 : Welcome Home, film de Amélie Pimont. Réal : Josselin Nottet (rôle principal)
21 avril 2008 Le Clan des divorcées à La grande Comédie
21 avril 2008 : Le Clan des divorcées à La grande Comédie. De Alil Vardar, Mise en scène Hazis Vardar Avec Marie-Laetitia Bettencourt, Virginie Stevenoot, Elodie Van Haezelvelde, Maxime Van Laer, Claire Gérard.
4 juillet 2009 : Vidéo-clip Vladimir Natacha au Man Ray avec Sabine Crossen et Louis Bartoli, prod Antoine Binant; rea Sébastien Hannaux; chef op Adrien L'Hommede;
25 octobre 2007 : Femmes de loi aux Buttes Chaumont, saison 2, épisode 34 : Une femme parfaite. Réalisateur : Hervé Renoh Avec : Natacha Amal (Elisabeth Brochene), Noémie Elbaz (Emilie Jeanson), Esteban Carvajal Alegria (Aymeric Delarive), Sabine Crossen (Fantomas)
Juillet 2005 : film CarAcademy avec Sabine CROSSEN, Bruno IBGHEI, Prisca LAFLEUR, Elodie VAN HAEZEVELDE, Virginie GAMERONE, Nina SEUL, Emmeline VAST
2003-2004 : 3 pilotes d’une série Michel Vedette tournée par David Moreau et Xavier Palud.
2003 : Shadow Girl d’Isabelle Lukacie et Steven-Marc Couchouron, avec Sabine Crossen, Oscar Sisto, etc.
2003 : Last Food. Production : SR images; producteur : Sébastien Denaux; Scénario : Sylvain Granjon; Réalisateur : Christophe Bordet-Ferranti.
2001 : Purgatoire de Nikolaus ROCHE-KRESSE, scénario : François-Xavier MARCHI et Nikolaus ROCHE-KRESSE. Producteur : Joël LEYENDECKER Production Déléguée : MOLOTOF
1993 : Je suis le premier à photographier le dugon dans son habitat naturel. Ouais ! Au Vanuatu. Lors d'un documentaire par Bertrand Loyer


Mars 2017 : Films d'entreprise pour le "GroupeCAT" par la production vidéo "Moments" au Havre, à Boulogne et Montsoult.Merci à Gaëtan, Nicolas 1 et 2, Eric et Jean-Marie.


Pourquoi un pied en plein lumière? Pour faire un intervallomètre (timelapse) des milliers de voitures neuves qui ont débarquées



7 décembre 2016 : L’émission « Amanda » sur France 2 avec Amanda Scott, Nathan Lee, Tex et Claude François junior.
Merci à Sonia Truong, Directrice prod. Merci à Lucky Nguyen.


Nathan Lee, le célèbre chanteur se fait maquiller par Lucky Nguyen.

Amanda, Claude François junior et Nathan Lee.

Nathan Lee est un chanteur, acteur et mannequin originaire de Los Angeles, États-Unis.

Panoramique du studio complet Pluzz 2.

Nathan Lee, Claude François junior (le frère de Claude François), Tex et Amanda.

Claude François junior, surnommé Coco, né le 8 juillet 1968 à Neuilly-sur-Seine, est le producteur franco-belge de Flèche Productions, le fils aîné du chanteur Claude François et le frère de Marc François.

Claude François junior, surnommé Coco, né le 8 juillet 1968 à Neuilly-sur-Seine, est le producteur franco-belge de Flèche Productions, le fils aîné du chanteur Claude François et le grand-frère de Marc François.

Tex et Amanda
La talentueuse Amanda Scott a plus d'une corde à son arc !
Cette Franco-Camerounaise de 29 ans a été danseuse, mannequin, comédienne avant d'être journaliste et présentatrice…
La jeune femme polyglotte (elle parle couramment l'italien et l'anglais) grandit entre Monaco et Milan et commence à danser dès l'âge de trois ans. Elle intègre l'Académie de danse Princesse Grace de Monaco puis l'Opéra de Marseille et acquiert un niveau professionnel en danse classique et moderne, jazz, afro, salsa, cabaret et danse contemporaine.
Mais une brève expérience de danseuse au Lido ne lui laisse pas de souvenir impérissable.
Elle entame alors des études de droit par correspondance (elle est titulaire d'un master en droit des affaires) tout en poursuivant une carrière de mannequin (défilés, publicité) et de comédienne.
Elle fait aussi bien de la figuration (notamment dans des clips de Roberto Alagna, Sébastien Tellier, Alizée, Keziah Jones, Passi et Yannick Noah) que du théâtre (Attache-moi au radiateur, avec Anthony Delon en 2010 ; George Clooney et moi, en 2014) ou du cinéma (Cloclo ; Bienvenue à bord ; 99 Francs…).
Son arrivée à la télévision est le fruit de rencontres au gré de ses expériences. 
Son parcours de touche-à-tout lui permettra d'être animatrice et coach au Liban pour des émissions telles que Mission Fashion, en 2006, ou Sieu Mau (Runway Project)  au Vietnam en 2010.
En France, elle commence avec la météo sur M6, rejoint France 3 pour le Kéno (pendant cinq ans) puis produit et présente Des tissus et des Hommes, magazine sur l'art afro-caribéen, sur TV5 Monde en 2008…
Toujours prête à se donner à fond pour partager ses idées et faire le show, elle est aussi présentatrice sur des chaînes du Net, Orange TV et Demain TV, sur laquelle elle anime Déclaration d'Humour.
Puis elle rejoint France 4 où elle présente, pendant quatre ans, tous les directs des spectacles vivants, comme le Montreux Comedy Festival (2012-2013), Qui chante le plus juste?, La Nuit France 4 du off, Grand Gala de l'humour France 4, Claudia Tagbo & Co (2013).  
Elle anime aussi des directs sur le Téléthon et le Pasteurdon pour France 2 et France 3.
En 2014, elle devient chroniqueuse dans Du Côté de chez Dave sur France 3 pendant deux saisons. 
À la rentrée 2016, elle présente son talk-show de l'après-midi sur France 2, du lundi au vendredi, qui s'inspire des talks américains : Amanda.
« Amanda », c'est le talk-show qui va vous mettre chaque jour de bonne humeur !

Jean-Christophe Le Texier dit Tex est un humoriste et animateur de télévision français, né le 16 avril 1960 au Croisic, en Loire-Atlantique. Il est essentiellement connu du grand public pour sa présentation quotidiennement du jeu télévisé Les Z'amours, au côté de Pascal (voix off, anciennement Me Galibert), et d’Intervilles avec Julien Lepers de 2006 à 2008.
J'ai rencontré Tex lors d'un tournage en mars 2016 : "Tu verras", voire plus bas.



10 novembre 2016 : Réunion DI-R de Renault au Plessis Robinson.

Gaetan et Camille.

Merci Camille.



17 août 2016 : Documentaire pour Green de Star avec Frank Lebœuf et Rachid Arhab au Golf du Prieuré.
Patatrac Prod : Patrick Dujancourt, journaliste; Sandrine Delacour, directrice prod; David Doyambourg, réalisateur; Thomas Brésarr et Xavier Pillet, cadreurs; Emmanelle Villard, ingénieur son; Ayoud Fatini Régisseur, Christian Fournier photographe.

De gauche à droite : David Doyambourg, Rachid Arhab, Frank Lebœuf, Emmanelle Villard, Thomas Brésarr et Xavier Pillet.

Frank Lebœuf, né le 22 janvier 1968 à Marseille, est un footballeur international français évoluant au poste de défenseur. Après des débuts professionnels au Stade lavallois, il rejoint le RC Strasbourg puis le Chelsea FC. Avec ce club, il remporte en 1998 la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe et la Supercoupe de l'UEFA ainsi que deux Coupe d'Angleterre en 1997 et 2000. Il compte cinquante sélections pour quatre buts marqués avec l'équipe de France et gagne la Coupe du monde en 1998, le Championnat d'Europe des Nations en 2000 et la Coupe des confédérations en 2001. Il est, depuis l'arrêt de sa carrière sportive, devenu acteur et joue au théâtre et au cinéma.

Rachid Arhab, né le 26 juin 1955 à Larbaâ Nath Irathen en Algérie, est un journaliste franco-algérien, membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) de 2007 à 2013. Né le 26 juin 1955 à Larbaâ Nath Irathen (anciennement Fort-National), dans la région montagneuse de la Kabylie au nord de l'Algérie, Rachid Arhab a vécu son enfance à Nilvange près de Thionville en Lorraine. Il obtient la nationalité française en 1992. Diplômé du centre universitaire d'enseignement du journalisme (Cuej) de l'université de Strasbourg, il devient journaliste à FR3 Nancy en 1977, puis à Reims et Paris. En 2001, il tient le rôle du maître de cérémonie dans le film Art’n Acte Production de Farid Dms Debah. En 1985, il rejoint le service Politique intérieure d'Antenne 2, dont il devient le chef de service en 1990. Il assure le remplacement estival du journal télévisé de France 2 de 1992 à 1994, tout en continuant son travail de grand reporter pour les émissions Envoyé Spécial et Géopolis. En octobre 1997, il est nommé rédacteur en chef adjoint du journal de France 2 et chargé de magazines. De septembre 1998 à septembre 2000, il assure la présentation du journal de 13 heures de France 2 en duo avec Carole Gaessler, avant leur remplacement par Gérard Holtz. Rachid Arhab a présenté l'émission quotidienne Ecomatin sur France 5 et, deux ans plus tard, l'émission Dans la lumière sur France 2. À partir de 2000, il anime sur France 2 l'émission J'ai rendez-vous avec vous, dont il est également le concepteur. Tous les dimanches, en direct d'une ville française, l'animateur recueille le témoignage de téléspectateurs souhaitant faire part de leurs points de vue sur l'actualité. L'émission est interrompue par sa nomination au sein du Conseil supérieur de l'audiovisuel en janvier 2007. En janvier 2007, il est nommé membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel par Jean-Louis Debré, alors président de l'Assemblée nationale. Il intègre l’instance en demeurant « en disponibilité » de son ancien employeur France Télévisons. Cette situation fit rapidement naître une polémique, sur son objectivité dans des dossiers concernant la chaîne. Le Président du CSA (Michel Boyon) prit rapidement la parole pour rappeler l'absence de « liens de subordination » entre le journaliste et France Télévisions. Son mandat au CSA a pris fin en janvier 2013. Une période de carence ne lui permet pas d'exercer un métier de l'audiovisuel durant trois ans après la fin de son mandat (2016). Pour la promotion de Pâques 2006, Rachid Arhab est promu au grade de chevalier de la Légion d'honneur. Pour la coprésentation du journal de 13 heures de France 2 avec Carole Gaessler, il obtient le Sept d'or du meilleur présentateur de journal télévisé en 2000.



17 mars 2016 : Films d'entreprise : Zoe de Renault en recharge rapide sur autoroute.

Lieu : Aire de Vironvay sur A13; Chargée de communication : Florence; Mannequins : Elise et Arnault
Assistant : Anthony; Préparateur voiture : Pascal; Photo et vidéo : Christian Fournier
Nikon D3x 25 millions pixels; Eclairage : Cosmolight-Beam 800 W; Réflecteurs : Lightform.




13 au 15 mars 2016 : Court-métrage « Tu verras » de Patrick Dujancourt (Auteur-Réalisateur) à Dommiers.
Comédien(e)s : Tex (Philippe) et Caroline (Joëlle)
Equipe Technique : David Doyhamboure (Chef Op) / Emmanuelle Villard (Ingénieur Son) / Stephen Paradisi (Cadreur) / Christian Fournier (Lumière et Photo) / Anna Paradisi (Maquillage).
Patatrac : Sandrine Delacour (Directrice de Production) Lucie Dujancourt (Régie)


Jean-Christophe Le Texier dit Tex est un humoriste et animateur de télévision français, né le 16 avril 1960 au Croisic, en Loire-Atlantique. Il est essentiellement connu du grand public pour sa présentation quotidiennement du jeu télévisé Les Z'amours, au côté de Pascal (voix off, anciennement Me Galibert), et d’Intervilles avec Julien Lepers de 2006 à 2008.

1 - Le Comédien Tex
2 - Patrick Dujancourt (Auteur-Réalisateur). Non, il n'a pas la grosse tête,
c'est juste la déformation due au grand-angle 14mm
3 - David Doyhamboure (Chef Op)
4 - Stephen Paradisi (Cadreur)
5 - Emmanuelle Villard (Ingénieur Son)
6 - Christian Fournier (Lumière et Photo)
7 - Mandarines 800 Watts
8 - Coupe-flux
9 - Panneaux/réflecteurs Lightform P22, translucides ou opaques, démontables et orientables
10 - Déclencheur à distance qui déclenche mon appareil photo …. à distance, sur un pied qui est hors champs
11 - Mon sac flightCase Tenba qui contient tout mon matériel d'éclairage
12 - La casquette du Chef Op
13 - La perche de l’Ingénieur Son
Hors champs : Sandrine Delacour (Directrice de Production) Lucie Dujancourt (Régie)

Directeur photo et making of : Christian Fournier

Caroline Bal est comédienne de cinéma, TV et théatre : (2013 PIEGE - Yannick Saillet, 2010 Café de Flore - Jean Marc Vallée - Mme De Chesnay, 2010 118-318 - Julien Baillargeon, 2015 Scènes de Ménage - Luc David, 2015 Section Zero - Olivier Marchal, 2014 10% - Cédric Klapish, 2012 Coup de feu pour Barbara - Philippe Carrèse, 2012 Scoop Toujours - Remy Honnoraty, 2012 Camping Paradis - Philippe Proteau, 2011 Section de recherches - Christian Guerinel, 2011 Kaboul kitchen - A.Mauduit et JP Benes, 2009 Camping paradis - Pascal Heylbroek, 2005 Commissaire Valence - Franck Apprederis, 2005 Sauveur Giordano - Klaus Biedermann, 2005 Préjudices, 2014-2015 La Guerre 2013 C'est la Vie! - One Woman Show (Caroline Bal-Gérald Dahan) 2012 Le Buzz (Eric Carrière et Jean Marc Longval), 2007-2005 Mon colocataire est une garce (F. Blin et M.Delgado), 2004 Le Mariage de Figaro (Beaumarchais).




21 janvier 2015 : Filage de la pièce Le Tombeur avec Michel Leeb au Théâtre des Nouveautés.

De Jean-Luc Moreau Assistante et Anne Poirier Busson avec Michel Leeb, Guy Lecluyse, Julia Duchaussoy, Pascale Louange, Chick Ortega, Camille Solal, Coralie Audret, Laurence Porteil, Xavier Goulard. Décors Charlie Mangel et costumes Jean-Daniel Vuillermoz.
L'histoire du tombeur : Michel Vignon, vendeur de voitures et, comme beaucoup d’hommes, faible devant les femmes, ne souhaite pas leur faire de la peine, il ne sait pas rompre. Il cumule les maîtresses, ce qui complique son existence, lorsqu'un inconnu surgit à l'improviste et menace de le tuer s'il ne rompt pas immédiatement avec sa femme... mais laquelle ?
Dans sa première version, "Le Tombeur" est connue sous le titre de "La brune que voilà", écrite et interprétée en 1958 par Robert Lamoureux. En 1986, Michel Leeb s’empare du personnage de Michel Vignon et la pièce change de nom pour devenir "Le Tombeur". Grâce à une succession de quiproquos et de rebondissements savoureux, cette pièce culte offre à Michel Leeb un rôle à la mesure de son énergie comique. "Le Tombeur" donnera même lieu à une chanson éponyme, interprétée par le comédien, qui sortira la même année.

Comédien, chanteur, humoriste : Michel Leeb a su briller dans de nombreux domaines. Au début des années 1980, grâce à ses imitations et caricatures pointues, il conquiert le coeur des Français. Son humour devient le centre d'une émission de télévision sur Antenne 2 "Certain Leeb Show", en 1986. Puis dans les années 1990, l’humoriste fait salle comble avec son one-man-show et donne même une représentation à l'ONU. Pendant des années, il enchaîne habilement les concerts, les représentations théâtrales et les spectacles. Aujourd’hui, Michel Leeb revient aux sources de son succès avec "Le Tombeur", toujours sous la direction de Jean Luc Moreau.

de gauche à droite : julia duchaussoy, coralie audret, camille solal, michel lebb, laurence porteil, pascale louange.

de gauche à droite : Xavier Goulard, Coralie Audret, Pascale Louange, Chick Ortega, Julia Duchaussoy, Michel Leeb, Laurence Porteil, Guy Lecluyse, Camille Solal, policier.



Avril 2013 : Film « Des Roses et Des Crocodiles » écrit et réalisé par Paméla Brugerolles. Avec Matthieu Charneau, Anaïs Faure, Cécile Jeanneret-Amour.
Matthieu Charneau was born in Chateauroux, France on November 23, 1988. In 2010, Charneau did his first photo-shoot after being spotted by a photographer during a visit to Paris. He was 21 when he began modeling for different artists until Nicola Formichetti chose him as the lead of his fashion film Brothers Of Arcadia produced for the Mugler ...

Storyline
Sarah is struggling between the vow she made when she was young to stay virgin until her wedding day and her sexual curiosity and interest for Samuel.



18-19 juin 2012 : Tournage du vidéo clip d'Anna Belyavina-Normand, créatrice de mode, pour sa collection 2012 "Metamorphosis" avec la danceuse Tatiana Gerassimato, la maquilleuse Hélène Rabu, mise en scène Pamela Brugerolles et Anna Belyavina-Normand, caméra Florian Frontier Colin et Lea Maroti

Tatiana Gerassimato, danseuse professionnelle et ex-ballerine de l’école du Bolchoï, une enfance et une partie de sa vie passée à Taganrog (la même ville où est né l’auteur et dramaturge russe Anton Tchekhov) et l’autre à Paris où elle transmet aujourd’hui sa passion et son amour pour la Danse classique, qu’elle élève au rang d’Art et de discipline magique. Nous avons choisi cette femme passionnée pour nous parler de ses inspirations, de ce qui l’anime au quotidien et surtout, de son rapport à la Danse, qu’elle enseigne aujourd’hui dans un studio du 18ème arrondissement. Une belle rencontre que nous voulions vous faire partager ici.



13 avril 2011 : Film Il était une fois une fois de Christian Merret-Palmair au Westin Vendôme avec Anne Marivin, François-Xavier Demaison et Didier Flamand.

François-Xavier Demaison, né le 22 septembre 1973 à Asnières-sur-Seine, est un humoriste et acteur français.
Après des débuts sur scène, il est révélé en 2008 au cinéma grâce au biopic Coluche, l'histoire d'un mec, pour lequel il reçoit une nomination aux Césars 2009 dans la catégorie meilleur acteur.
Il se distingue en 2011 dans les premiers rôles de la romance La chance de ma vie et de la satire Moi, Michel G., milliardaire, maître du monde. Mais ses projets les plus remarqués seront la comédie dramatique Comme des frères, d'Hugo Gélin (2013) et la franchise Le Petit Nicolas (depuis 2009) dans laquelle il prête ses traits au personnage du Bouillon.
Il fait ses débuts à l'écran par de la figuration grâce au hip-hop : dans le clip de l'artiste Kool Shen L'avenir est à nous avec Dadoo et Rohff (premier rôle tenu par Tchéky Karyo) ; puis dans celui de Kayliah Belly Dance avec Pegguy Tabu (clip réalisé par John Gabriel Biggs), en tant qu'homme de ménage. Parallèlement, il tient des petits rôles au cinéma : les comédies Tout pour plaire, de Cécile Telerman, Olé !, de Florence Quentin (2005) et L'Auberge rouge, de Gérard Krawczyk (2007).
En mars 2007, il rejoint sur scène François Berléand et Maruschka Detmers pour la pièce L'Arbre de joie au théâtre de la Gaîté-Montparnasse. S'imposant comme une valeur sûre de l'humour de composition[réf. souhaitée], Demaison est repéré par France Inter et devient chroniqueur dans l'émission Le Fou du roi de Stéphane Bern. Ce dernier le propulse ensuite dans son émission Samedi pétantes sur Canal+.
Mais c'est l'année 2008 qui lui permet d'accéder à la révélation critique : Antoine de Caunes le choisit pour prêter ses traits à Coluche dans le biopic Coluche, l'histoire d'un mec. Pour sa prestation, l'acteur reçoit une nomination au César du meilleur acteur en 2009.

L'acteur à l'avant-première du Petit Nicolas, en septembre 2009.
La même année, il apparait dans deux autres succès : la comédie potache Disco, de Fabien Onteniente, puis l'acclamée comédie dramatique Le Premier Jour du reste de ta vie, de Rémi Bezançon.
2012 : Il était une fois, une fois de Christian Merret-Palmair : Willy Vanderbroek.

Synopsis
Willy Vanderbrook postule pour devenir concierge d'un grand hôtel parisien. Sa candidature étant refusée à cause de son côté trop belge, il décide de se venger en se faisant passer pour un prince belge. Il parvient à se faire inviter avec quelques amis (dont Frank Vrut et Serge Luyperts) et lors d'une soirée, saccage une partie de l'établissement (pour une facture de plus de 100 000 euros). Il se fait remarquer par une arnaqueuse professionnelle qui le drogue et prend des photos compromettantes ; mais à son réveil, elle découvre qu'il n'est pas un membre de la royauté. Le lendemain, elle lui propose de voler une parure de bijoux qu'un receleur lui a commandée (elle est en liberté conditionnelle) en se faisant à nouveau passer pour un couple royal belge lors d'une cérémonie qui a lieu cinq jours plus tard (avec Frank en garde du corps et Serge en responsable de la sécurité).
Anne Marivin a été élève en classe libre du cours Florent avec Isabelle Nanty.
Elle débute à la télévision en 1993, et au cinéma en 2002, où elle apparait dans plusieurs films à succès, pour des rôles souvent sans nom - Ah ! si j'étais riche, Mon idole, Chouchou, Podium. La révélation au grand public vient en 2008 avec le rôle d'Annabelle Deconninck dans Bienvenue chez les Ch'tis, l'énorme succès commercial de Dany Boon.
Elle joue ensuite dans une poignée de comédies dès l'année suivante, mais toutes sont des échecs commerciaux : les gros projets Envoyés très spéciaux, Demain dès l'aube…, Le Coach, et Incognito (malgré un certain soutien critique pour ce dernier), ainsi que les films d'écrivains Je vais te manquer, d'Amanda Sthers, et Cinéman, de Yann Moix.

L'actrice au Festival de Cabourg 2012.
Elle sélectionnera avec plus d'attention ses projets suivants, tous deux réalisés par des acteurs : en 2010, elle fait partie de la distribution de stars françaises réunies par Guillaume Canet pour l'énorme succès commercial, Les Petits Mouchoirs, et partage l'affiche de la comédie sociale Il reste du jambon ?, avec Ramzy Bédia, mise en scène par la comédienne Anne Depétrini.
Diversification[modifier | modifier le code]
Elle passe au drame : en 2011 elle tient le premier rôle féminin de Tu seras mon fils, mené par Niels Arestrup et Lorànt Deutsch ; en 2013 elle joue dans le thriller psychologique Crawl ; et en 2014, elle mène le film d'horreur Aux yeux des vivants.
Ces projets plus confidentiels ne l'écartent pas totalement de la comédie grand public. Mais en 2012, le potache Il était une fois, une fois est un flop, tout comme le décalé SMS, de Gabriel Julien-Laferrière, en 2014. Idem en 2015 pour la comédie dramatique Le Talent de mes amis, première réalisation du comédien Alex Lutz.
En 2016, elle rejoint le casting de la série canadienne Les Beaux Malaises, aux côtés de Franck Dubosc et retrouve Dany Boon pour sa nouvelle comédie populaire, Raid dingue.
Parallèlement, elle intègre la distribution d'un projet dramatique : Chez nous de Lucas Belvaux, aux côtés d'Émilie Dequenne et André Dussollier.
2008 : Bienvenue chez les Ch'tis de Dany Boon : Annabelle Deconninck.




Juillet 2010 : Tournage de Welcome Home, film de Amélie Pimont. Réal : Josselin Nottet (rôle principal).



4 juillet 2009 : Tournage du vidéoclip Vladimir par Christian Fournier : prod Antoine Binant; rea Sebastien Hannaux; chef op Adrien L'Hommede; cordinateur Jeremy Coquement; chef plateau Joffrey Caussin; 2eme assistant Sebastien Badraeu; regisseur Matthieu Touvet; Machino electro Adrien David; assistant cadre raphael Recamier; comedienne Sabine Crossen; comedien Louis Bartoli; coiffeuses maquilleuses Iris Sophie Alienor; choregraphe Philippe Bonhonneau.




21 avril 2008 : Le Clan des divorcées à La grande Comédie. De Alil Vardar, Mise en scène Hazis Vardar Avec Marie-Laetitia Bettencourt, Virginie Stevenoot, Elodie Van Haezelvelde, Maxime Van Laer, Claire Gérard. Cette comédie absolument irrésistible met en scène trois femmes qui divorcent, Stéphanie d'Humily de Malanpry, une bourgeoise qui quitte un berger ardéchois, Mary Bybowl, une british un peu délurée qui, elle, quitte un homme de plus et Brigitte la rurale qui elle aussi divorce.
Distribution en alternance. Collaboration artistique de Pascal Légitimus.

Elodie VAN HAEZEVELDE



25 octobre 2007 : TF1 : Femmes de loi aux Buttes Chaumont, saison 2, épisode 34 : Une femme parfaite. Réalisateur : Hervé Renoh Avec : Natacha Amal (Elisabeth Brochene), Noémie Elbaz (Emilie Jeanson), Esteban Carvajal Alegria (Aymeric Delarive), Sabine Crossen (Fantomas)
J’installe un studio de mode aux Buttes Chaumont et joue mon métier de photographe pour le tournage d’Alizes Film. Séries TV, Genre : Policier, Date de sortie : mai 2008, Durée : une heure
Merci à Louise pour les photos de moi.

Noémie Elbaz.

Sabine Crossen

Post prod dans les studio de Alizé Films.






Juillet 2005 : Tournage du film CarAcademy.
COMEDIENS : Sabine CROSSEN, Bruno IBGHEI, Prisca LAFLEUR, Elodie VAN HAEZEVELDE, Virginie GAMERONE, Nina SEUL, Emmeline VAST, Esther.
Producteur Délégué : Jean-Pierre DANEL, Co-auteur : Jean-Luc GENESTE, Co-auteur : Jean-Sabine CROSSEN, metteur en scène : Cédric HACHARD,
Première assistante : Véronique HAULLER, Chef Opérateur : Sébastien MILHOU, Ingénieur du son : Julien BERTHOLON, Cadreur Making of : Pierre FONSAGRIVE, Régisseur Transport :
Gérard PAVOT, Régie cantine : Margit PONNELLE, Création des costumes : Nelly MINCHELLA, Coiffeur : Damien VERGAT, Maquilleuse de Sabine Crossen : Christelle BONTEMPS,
Maquilleuse : Marianne COLLINS, Assistante Maquilleuse : Nelly, Bijoux : Melo & Alain D’IF, Photographe de Plateau : Christian FOURNIER, Graphisme DVD : Cédric LE DANTEC, Co-Réalisation de « Superman » : Frédéric PRADOS, Casting : Isabelle GAUTHIER assistée de : Jean-Paul DE MEDEIROS, Voitures : Patrick BADOUX et Isabelle LEROY, Conseiller Technique : Dany, location camera : LOCA-IMAGES, location éclairage : RVZ, son : DCA.



2003-2004 : Michel Vedette. Making of du tournage de 3 pilotes d’une série tournée par David Moreau et Xavier Palud
Production : 13 bis Production. Producteur exécutif : David Moreau; Directeur de production : Eric Betschart. Assistant de production : Guillaume Deshoulières.
Réalisateurs : Davis Moreau, Xavier Palaud, Emma Thamié; 1er assistant réalisateur : Thierry Haddad. 2eme assistant réalisateur : Sylvain Arnoux. Directeur artistique visuel : So & Sau.
Directeur artistique musical : Jérôme Alquier. Chef opérateur : Areski Ferhat. Assistant opérateur : Gabriel Buti. 2eme assistant opérateur : Lionel Manzoni.
Chef électricien : Guillaume Brunet. Ingénieur son : Jean Stéphane Cocu. Régisseur général : Eric Quartier. Costumier : Roland. Maquilleuse : Shirley Drai.
Assistante maquilleuse : Marine de Roulet. Coiffeur : Mathieu. Chef déco : Laurence Berrebi. Photographe plateau : Christian Fournier.
Casting : Cap studio. Comédiens : Michel V., Sabine Crossen, Anne Demedeux, Sonia Vollereaux, Maaike Jansen, Philippe Vieux, Adeline Moreau.
SCENARIO / REALISATION / PRODUCTION : Isabelle Lukacie, Steven-Marc Couchouron
COMEDIENS : Sabine Camille Crossen, Oscar Sisto, Yves Collignon, Frédéric Houessinon, Marie-Christine Medana,
Frédéric Amico, Raymonde Bronstein, Pascal Seguin, Stéphane Bouby.
ASSISTANT REALISATION : Michel Bazinet IMAGE : Stéphane Degnieau, Eric Heinrich
SON : Jean-Yves Pouyat, Benjamin Jaussaud MAQUILLAGE : Marianne Bobet.
COSTUMES Isabelle Millet, Isabelle Lukacie. CREATION COSTUMES : Fidel Rozier.
DECORS : Luc Ponthieux. CREATION PEINTURES : Jean-Marc Lejeune
REGIE : Martine Deneuville, Michel Lukacie. CASTING : Claire-Marie Cuvilly-Givert, David Hagège. RELATIONS PRESSE : Cécile Amillat.
PHOTOGRAPHE DE PLATEAU : Christian Fournier. MAKING-OF : Benjamin Silvestre. GRAPHISME AFFICHE : Roch de Haut de Sigy





2003 : Shadow Girl d’Isabelle Lukacie et Steven-Marc Couchouron, avec Sabine Crossen, Oscar Sisto, etc
SCENARIO / REALISATION / PRODUCTION : Isabelle Lukacie, Steven-Marc Couchouron
COMEDIENS : Sabine Camille Crossen, Oscar Sisto, Yves Collignon, Frédéric Houessinon, Marie-Christine Medana,
Frédéric Amico, Raymonde Bronstein, Pascal Seguin, Stéphane Bouby.
ASSISTANT REALISATION : Michel Bazinet IMAGE : Stéphane Degnieau, Eric Heinrich
SON : Jean-Yves Pouyat, Benjamin Jaussaud MAQUILLAGE : Marianne Bobet.
COSTUMES Isabelle Millet, Isabelle Lukacie. CREATION COSTUMES : Fidel Rozier.
DECORS : Luc Ponthieux. CREATION PEINTURES : Jean-Marc Lejeune
REGIE : Martine Deneuville, Michel Lukacie. CASTING : Claire-Marie Cuvilly-Givert, David Hagège. RELATIONS PRESSE : Cécile Amillat.
PHOTOGRAPHE DE PLATEAU : Christian Fournier. MAKING-OF : Benjamin Silvestre. GRAPHISME AFFICHE : Roch de Haut de Sigy.



2003 : Last Food. Production : SR images; producteur : Sébastien Denaux; Scénario : Sylvain Granjon; Réalisateur : Christophe Bordet-Ferranti.
Production : SR images; producteur : Sébastien Denaux; Scénario : Sylvain Granjon; Réalisateur : Christophe Bordet-Ferranti; 1er assistant et directeur de production : Charles Penvern;
scripte : Elise Romestant; régisseur général : Laurent Harjani; régiseurs : Marc Antoine Ragot, Grégory Dauman, Medhi Oirgale et Pétronille;
chef opérateur : Jérôme Saldès; 1 er assistant opérateur : Frédéric Béalet;
steadycamer : Etienne Saldès; photographe de plateau : Christian Fournier; ingénieur du son : Xavier Prêtre;
assistant son : Jérôme Chenevoy; chef décoratrice : Béatrice Ferrand;
assistante déco : Ludivine Touchet; styliste : William Carnimollla;
maquilleurs : Bruno Bompas et Betty Beauchamp; coiffeur : Beya Gasmi; chef électricien : Florian Sagez;
électricien : Julien Meurisse; renfort électro : Jules Dromigny; chef machiniste : Augustin Liotard; machiniste : Charlie Cointre; monteuse : Rebecca Berrih;
supervision FX : Cyrille Valroff; musique originale : Jean-Florent; monteur son : Chatillon; arrangeur musical : Norden;
comédiens : Annette Schreiber, Sabine Crossen, Helen O'grady, Tavani Fetter, Emma Pick et Sylvain Granjon; matériel camera : Bogard; steadicam :
Planning Camera; pellicule image : Kodak; matériel électrique : Multivolts; barres bouladou : Cinesyl; matériel son : D.C. Audiovisuel; décoration : Théâtre 71;
coiffure : maison de la Perruque; labo : Ex Machina; camions 22m2 : Car Grip Films; parking : Entrepôts de Pantin; consommables : Bogard; assurances : Rubin et Ass.




2000 : Purgatoire de Nikolaus ROCHE-KRESSE, scénario : François-Xavier MARCHI et Nikolaus ROCHE-KRESSE. Producteur : Joël LEYENDECKER Production Déléguée : MOLOTOF
Réalisation : Nikolaus ROCHE-KRESSE
Scénario : François-Xavier MARCHI et Nikolaus ROCHE-KRESSE. Producteur : Joël LEYENDECKER Production Déléguée : MOLOTOF
Co-producteurs : SPARKLING, INOUI PRODUCTIONS, Nikolaus ROCHE-KRESSE, LE BARUFFE et Laurent Jeannel.
© Molotof 2001 - France - Couleur - Sans dialogues
Durée 6' - Format 1.85 - Cinémascope Visa d'exploitation CNC : 102 212
PURGATOIRE a été tourné sur pellicule cinéma KODAK en S-16 mm au format 1.85 scope dans les émulsions 250 Day Light et Vision 500T pour les connaisseurs...
Tirage labo, pré-étalonnage et télécinéma chez ECLAIR. Montage image chez MOLOTOF.
Effets spéciaux numériques chez SPARX. Sound design et montage son chez GIZMO. Son optique surround Dolby SR et mixage en 5+1 au STUDIO DAMIENS.




Rufus, acteur et humoriste français, en 1999


Tournage avec Rufus, rue de la Santé, à Paris.







Une première mondiale : 1993 : Je suis le premier à photographier le dugon dans son habitat naturel. Ouais ! Au Vanuatu. Lors d'un documentaire par Bertrand Loyer
Le dugong est le cousin d'eau de mer du lamentin. Le dugong est un gros mammifère sous-marin craintif, genre bonhomme Michelin. Je publie dans le monde entier. Merci à Bertrand Loyer, Claude Michaud et Claire Garrigue. Les moustiques étaient très dangereux, mais j'ai déjà attrapé le palu en Amazonie.







La vidéo de moi-même attaqué par le dugong. Notez que je n'ai jamais lâché mon appareil photo ! Merci à Claude Michaud, cameraman de RFO pour cette vidéo.
TEXTE ET PHOTOS : CHRISTIAN FOURNIER

-
Est-ce son grand sourire permanent, sa grosse tête, sa rareté ? Le dugong, ou vache marine, a fasciné les amoureux de la mer pendant des siècles. Le dugong, ou encore "dugong dugon" fait parie de l’espèce des siréniens. Son cousin d’eau douce, plus connu, le lamantin, ainsi que la Rhytine de Steller, maintenant éteinte, en font aussi partie. Cette espèce, en voie de disparition, est peut-être à l’origine de la légende des sirènes. Le dugong est un mammifère et mange de l’herbe, d’ou son nom de vache marine. Mais en fait, il est plus proche de l’éléphant. D’après les biologistes, les dugongs et les éléphants ont des ancêtres communs. Les mammifères marins comprennent les cétacés (baleines et dauphins), les pinnipèdes (phoques et morses) et les siréniens. Tous les mammifères marins sont l’évolution de mammifères terrestres qui sont retournés vers la mer. Les phoques et les baleines dentées viennent des ancêtres des chiens, les baleines à fanons, des hippopotames et les siréniens des éléphants.

On trouve des dugongs en grands troupeaux en Australie et en petits troupeaux dans les eaux chaudes du monde, plus particulièrement dans l’Océan Indien, la Mer rouge, le Pacifique, entre les latitudes 30° nord et 30° sud. On trouve des lamantins dans les eaux douces des rivières et côtes tropicales et subtropicales des deux côtés de l’atlantique : floride, caraïbes, amazone et côte ouest de l’afrique.          Comme c’est un animal craintif qui vit principalement dans des eaux troubles, le dugong a été rarement photographié ou filmé.

Une équipe française intrépide, deux cameramen (Claude Michaud et Bertrand Loyer) et un photographe, moi-même (Raphaël Christian Fournier), ont décidé de changer cela. Nous sommes en contact avec les experts du monde sur les dugongs : les docteurs Paul Anderson de l’université de Calgary, Canada et Helen March de l’université James Cook en Australie. Grâce à des sponsors sympathiques comme les compagnies aériennes Vanair et Aircalédonie International et la télévision française d’outre-mer RFO, l’expédition a pu avoir lieu.

Nouvelle Calédonie, le dugong n’est que partiellement protégé, puisque les tribus locales sont autorisées à les tuer pour se nourrir. Les raisons sont plus politiques que nutritionnelles : la France tient à son "empire" dans le pacifique et doit ménager les indigènes de Calédonie qui se sentent envahis et se révoltent de temps en temps contre cette "occupation". Mais la viande rouge du dugong est apparemment excellente.         

En face, au Vanuatu, état indépendant, le dugong est officiellement protégé, la loi y est stricte et appliquée par les pêcheurs locaux. Les dugongs y sont donc plus nombreux. Grâce à Pascale Joannot, biologiste marin et directrice de l’aquarium de Nouméa, ainsi que Claire Garrigue, scientifique à l’ "ORSTOM" et responsable du programme "lagon" de Nouméa, nous entendons les rapports de pilotes et de pêcheurs qui ont vu des dugongs entre les quelque 80 îles de l’archipel du Vanuatu.         

Le Vanuatu est situé à 5750 km au sud-ouest de Honululu, environ à mi-chemin entre Hawaii et l’Australie. Originairement les Nouvelles Hybrides, le Vanuatu devint indépendant de la France et l’Angleterre en 1980.         

Nous avons visité 3 îles : Epi, Espiritou Santo et Tanna. Les indigènes ont toujours été très aimables et très intrigués par nos équipements de plongées et de prise de vue. Le langage n’est pas un problème, car ils parlent Bislama, un mélange de Français et d’Anglais. Nous avons négocié des permissions spéciales pour pouvoir amener nos bouteilles d’air comprimé par avion (ce qui cause des problèmes de sécurité, à cause de la sous-pression) dans ces petites îles ou les compresseurs sont bien sûr inconnus. Epi et Espiritou Santo furent des échecs pour nos recherches de dugongs : nous avons transporté avec grand mal notre matériel sur des plages isolées, nous avons nagé et exploré en canoë, en vain, pendant des heures, de jours comme de nuit. Nous avons campé dans des mangroves infestées de moustiques. Rien. Ils sont devenus bien craintifs et ont bien appris à se cacher de l’homme, nos souriants siréniens.         

Nous avons eu de la chance à Tanna, une des îles les plus au sud. Tanna veut dire "la terre" en Bislama. Cette île a été découverte en 1774 par James Cook. Il n’y a pas de villes à Tanna, juste quelques groupes de huttes. Après avoir atterri sur une piste en herbe et déchargé notre équipement, nous allâmes à Port Résolution et prîmes contacte avec Ronnie Thomas, chef du village Yanbinan. Il y a de très fortes traditions tribales au Vanuatu. Les visiteurs doivent faire "la coutume" avec le chef pour obtenir la permission d’entrer dans le village. Des cadeaux de riz et de sucre pour les hommes, de tissus pour les femmes et de crayons pour les enfants nous ouvrent les portes. Nous obtenons la permission de nager avec "Le Dugong". "Le Dugong"!         

Nous apprenons par les Yanbinans qu’il y a quelques années (personne ne pouvait dire exactement quand car les Yanbinans n’ont pas de calendrier, le temps ne se mesure pas chez eux) un dugong et son petit sont entrés dans la baie. Les villageois ont harponné la mère (c’était avant les lois !) et gardé le tout petit comme un bébé, l’amenant de temps en temps dans leurs huttes ! La légende veut que le dugong harponné soit réapparu sous forme de rocher au centre du village. Oui, il y a un rocher, un peu ressemblant. Le petit dugong a beaucoup grandi et grossi et vit maintenant dans la baie. Il est un peu apprivoisé et vient au bruit du battement de l’eau par les enfants, vers un gros rocher, sauf quand il est trop occupé à jouer avec les tortues, de l’autre coté de la baie. Ce dugong doit maintenant avoir atteint la maturité sexuelle et n’a jamais vu d’autres dugongs depuis la perte de sa mère. Il a sans doute besoin de compagnons de jeu et de partenaires. Les Yanbinans adorent leur animal, qu’ils appellent "Ponta". Ils furent soulagés quand nous les informons que la durée de vie d’une vache marine est de 70 ans. Pourquoi ont-ils tué la mère, alors ? Sans doute pour la nourriture et l’exploit. Ils sont contents d’apprendre qu’un dugong apprivoisé est très rare. Mais ils ont entendu parler du projet d’un complexe hôtelier "Hotel Corail" à Port Resolution. "Punta" survivra-t-il ?         

Nous dressons notre camp et notre base de plongée et de tournage près du fameux rocher. L’endroit est magnifique : superbe baie tropicale, rochers, plage et palmiers. Au bord, l’eau est trouble, mais nous explorons plus loin, grâce à la pirogue à balancier confectionnée par les villageois avec des arbres à pain évidés, et nous trouvons des endroits plus clairs.         

Les enfants frappent l’eau avec leurs mains et leurs pieds, créant un bruit sourd et bien rythmé. Et le dugong apparaît ! Les villageois ne nagent pas avec l’animal, ils restent sagement sur la berge, il y a eu des accidents précédemment. Le dugong est grand, 2 mètres de long environ. Il vient à la surface toutes les dix minutes pour respirer. Seule la pointe de son nez sort de l’eau, et pendant un temps très court, 2 secondes pas plus. Il a une queue en deux parties, comme les baleines et les poissons, à l’inverse de son cousin le lamantin dont la queue est en un seul morceau, et arrondie comme celle du castor. Comme tous les mammifères marins (exemple : baleines et dauphins), sa queue est dans le plan horizontal et l’animal bouge dans le plan vertical. Les poissons (exemple : les requins), eux, bougent dans le plan horizontal et leur queue est à la verticale.         

Je prends des photos de surface de la vache marine, Claude filme. Bertrand saute dans l’eau avec sa camera, mais le dugong s’enfuit. Les villageois nous rassurent": "Punta" reviendra avec la prochaine marée. J’en profite pour photographier les enfants chassant des oiseaux avec arcs et flèches. Les flèches ne sont pas pointues mais ont une pierre au bout, ce qui assomme les oiseaux.         

Le dugong revient effectivement et nous allons tous trois à l’eau très doucement. Le dugong fait des cercles autour de nous. L’eau est très trouble, donc films et photos sont impossibles. Brusquement l’animal nous charge. Il nous bouscule violemment l’un après l’autre. Il est très lourd et très fort. Les chocs sont rudes et je n’aime guère : il a aussi des incisives de 7 centimètres qui pourraient faire beaucoup de dégâts. Il nous attrape aussi entre ses nageoires pectorales. Ses coups de butoirs sont très pénibles et je comprends que cela peut être très dangereux prés des rochers : il nous écraserait. Maintenant je comprends pourquoi les villageois ne nagent pas avec lui. Après un grand coup de queue, je manque de perdre l’objectif de mon Nikonos. Nous faisons retraite vers la berge. Le dugong nous charge toujours, par-derrière, durant tout le trajet retour. Ébranlés, mais déterminés, nous décidons de réitérer le lendemain, en allant vers les eaux plus claires du lagon.         

Le soir nous discutons avec les villageois. Pourquoi "Punta" reste-t-il dans cette baie ? Il n’est pas aventureux et reste la où l’herbe est abondante ? Il lui faudrait aller jusqu’à une autre baie pour retrouver à manger, s’il quittait celle-ci. S’en irait-il si un troupeau de dugong venait à passer au large ? Les vaches marines atteignent la maturité à 7 ans. Peut-être a-t-il tout juste cet âge et va commencer à s’aventurer plus loin en quête d’un partenaire ? Les dugongs se reproduisent très lentement : maturité après 7 ans, plusieurs années entre chaque naissance, un seul petit par naissance. Ajouter à cela le braconnage et la destruction de son habitat et sa nourriture, pas étonnant que il se fasse de plus en plus rare.         

Le lendemain matin nous sommes à l’eau avec le dugong. nous nous habituons temps bien que mal à être malmenés. Bertrand trouve une contre attaque : si on parvient à couvrir les yeux de l’animal avec nos palmes, il s’arrête de charger. Le dugong nous suit dans des eaux plus claires, la pellicule commence à tourner. Nos efforts commencent à être récompensés.         

La nuit, nous faisons des tours de garde prés des herbiers et du "rocher" pour essayer de le filmer. En vain. Que fait-il, où va-t-il, la nuit ? Nos questions resteront sans réponse, mais nous avons des vues magnifiques de chauves-souris, de crabes et de luminescence du plancton la nuit.         

Pendant 5 jours nous continuons à filmer, épuisant notre stock de films, batteries et air. Nos 13 bouteilles ont quand même duré très longtemps, car nous utilisons nos snorkels le plus possible. Le dugong n’a jamais plongé a plus de 10 mètres. Nous avons réussi à photographier et filmer dans des eaux claires. Nous avons enregistrè son cri sous l’eau. Le dugong n’a pas de cordes vocales. Beaucoup de biologistes le croyaient muet. Eh bien non : il produit des sons avec ses sinus, situés au-dessus de sa grosse tête de gros mammifère. Il fait des cris de…….poussin ! Drôle pour une aussi grosse bête.         

J’ai photographié mes collègues jouant avec une vache marine et ils m’ont filmé en train de me faire écraser par elle. C’est une grande première. C’est "le tout premier exemple de dugong faisant volontairement contact avec des plongeurs", dixit docteur Paul Anderson, professeur émérite de l’université de Calgary, Canada.         

C’est une expérience extraordinaire de nager avec un grand mammifère, au milieu d’une belle lagune isolée. Le dugong semble sourire, comme un personnage de dessin animé. C’est un grand fétus, qui vous charge dès que vous avez le dos tourné. Il aime aussi mordiller nos palmes et tubes et nous coincer la tête entre son corps et ses pectorales. Vers le troisième jour il nous charge moins souvent et reste plus longtemps avec nous. Il joue avec nous au fond de l’eau, puis remonte brusquement à la surface pour respirer et revient à nous immédiatement.         

Nous ne l’avons jamais vu manger. Pourtant un herbivore de cette taille (environ 250KG) est supposé passer plus de la moitié de sa vie à brouter. L’herbe produit moins de calorie que la viande. Est-ce que ce dugong dérangeait son régime pour nous suivre ? Mange-t-il la nuit ? Nous avons vu les traces qu’il laisse dans les herbiers : des tranchées parallèles dans les herbes de phanérogames (Zostera marina et Zostera Nana), qu’il mange entre deux apnées.         

Pour respirer, ses deux narines s’ouvrent et se ferment comme des clapets. Quand la mer est houleuse, cet intelligent mammifère fait surface à la verticale, entre deux vagues, pour ne pas respirer d’eau. Quand l’eau est calme, il respire en restant parallèle à la surface. Personne ne sait pourquoi.         

La femelle tient ses petits entre ses mamelles et ses nageoires pectorales, lui donnant un aspect très humain, voir très féminin, ce qui sans doute, lui a valu son nom de sirène. Le mâle et la femelle restent ensemble durant la saison des amours. La gestation est de 12 mois. Le bébé naît dans l’eau, où il nage immédiatement. La femelle allaite le petit pendant 2 ans, mais celui-ci mange aussi de l’herbe dès sa naissance.         

Espérons que nous ne laisserons pas à nos enfants une terre sans dugongs. La Rhytine de Steller, très grosse (jusqu’à10 mètres), cousin du dugong, a été découverte en 1751 par l’explorateur danois Bering. Il y en avait partout, du Kamtchatka aux îles Eleutiennes. Pourtant, elle est a disparu en 1780. Inoffensive et lente, elle était harponnée pour sa graisse, sa viande rouge et ses défenses d’ivoire. Un quart de siècle a suffi pour l’éliminer à tout jamais des espèces vivantes. Au dix-huitième siècle, les gens n’étaient pas conscients des extinctions possibles. Maintenant nous le sommes et devons les arrêter. Les dugongs se reproduisent très lentement et ne sont pas proprement protégés. Les scientifiques estiment qu’il n’y aura plus de dugongs dans seulement 10 ans. Il n’a qu’un seul prédateur et ennemi : l’homme.         

Dans son journal de bord de 1707 durant son voyage aux îles Maurice, le navigateur et biologiste François Leguat narre ses rencontres quotidiennes avec des grands troupeaux de dugongs : "de la très bonne viande, comme du veau, et très bonne graisse. Ils n’étaient pas farouches et très faciles à pêcher : il suffisait de sauter dans l’eau peu profonde au milieu du troupeau de 300 têtes, d’en choisir un bien gras, pas trop lourd pour le porter, attacher une corde autour de sa queue, le sortir de l’eau et lui trancher la gorge. Il meurt rapidement sans bruit et sans se débattre". De nos jours il n’y plus un seul dugong aux îles Maurice.         

Une protection sévère pour cette race méconnue et adorable est sa seule chance de survie.


La plupart des photos que vous voyez sur mon site sont à vendre,
sauf bien sûr, celles pour lesquelles je n'ai pas d'autorisation de modèles ou de décors.
Contactez-moi pour le savoir




Propriété intellectuelle Copyright 2018 Christian Fournier.
Tous droits réservés. L’ensemble des textes, photographies, graphes, fichiers son, fichiers vidéo et fichiers animation fait l’objet d’une protection au titre du droit de la propriété littéraire et artistique et en vertu d’autres lois sur la protection de la propriété intellectuelle. Leur reproduction, leur modification et leur utilisation sur d’autres sites web sont interdites.



Bio Christian Fournier © 2018

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 Table des matières